Laurence Boccolini rassure ses fans après son hospitalisation

Laurence Boccolini rassure ses fans après son hospitalisation
Laurence Boccolini lors de la 13e édition du Charity Day dans le quartier de la Bourse à Paris, le 11 septembre 2017.

Azza Kamaria

Après avoir été hospitalisée en début de semaine, Laurence Boccolini est sortie de son silence, mercredi 5 décembre 2018, pour rassurer ses fans au sujet de son état de santé.

Depuis plusieurs années, Laurence Boccolini souffre de polyarthrite rhumatoïde, une maladie auto-immune qui déforme les articulations et cause d'atroces douleurs. Cette semaine, la situation physique de l'animatrice de TF1 s'est aggravée puisqu'en raison d'une panne d'ascenseur à son domicile, cette dernière a dû monter et descendre cinq étages, plusieurs fois par jour. Si pour beaucoup, ce n'est pas la mer à boire, cela peut être une épreuve pour une personne aux articulations malades comme elle l'a expliqué mardi 4 décembre sur son compte Twitter : "Direction hosto' infiltration dos et genou... comme je le redoutais ! Fesses en béton façon KK mais (ma) polyarthrite s'en fout grave."

De bonnes nouvelles pour ses fans

L'annonce d'un séjour à l'hôpital de Laurence Boccolini a beaucoup inquiété ses fans, c'est pour cela que cette dernière s'est empressée de poster une photo d'elle et des nouvelles rassurantes sur son compte Instagram. "Je vais BIEN !!!! Ouhla ne croyez pas tout ce qu'on écrit. Je suis passée par la case hosto pour une infiltration (j'ai l'habitude) genou et dos !!! Voilà ! Rien de plus : c'est fait ! Je bosse, je rigole, je marche, life is good !!! Je vous embrasse et merci pour vos messages", a-t-elle inscrit en légende d'un cliché sur lequel elle apparaît rayonnante.

Ses fans, eux, se sont empressés de commenter : "Bon rétablissement Laurence et passez de très bonnes fêtes avec toutes les personnes qui vous sont chères." Ou encore : "Accrochez-vous Laurence, ceux qui vous aiment ne s'arrêtent pas aux commérages de tous ces détracteurs. Je vous embrasse ainsi que votre pépette."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.