Laurence Boccolini pousse un coup de gueule et quitte Twitter et Facebook

Laurence Boccolini pousse un coup de gueule et quitte Twitter et Facebook
Laurence Boccolini à la 1ère édition de La Fête de la Télé à Paris, le 15 juin 2010.

Mardi 22 avril 2020, Laurence Boccolini s'est emparée de son compte Instagram pour faire une mise au point avec tous ceux qui la critiquent quotidiennement sur les réseaux sociaux. Face à tant de haine, l'animatrice pense à quitter entièrement la sphère du Web.

Laurence Boccolini est très active sur les réseaux sociaux, et partage régulièrement avec ses abonnés des vidéos dans laquelle elle donne de la voix. Mais malheureusement, l'ancienne animatrice de Maillon Faible est la cible de critiques particulièrement cinglantes et injustifiées. Si elle supporte cela depuis un long moment, aujourd'hui elle dit stop.

Face à un commentaire désobligeant d'une abonnée indiquant : "Vous pouvez faire la belle, mais en attendant vous faites de la pub pour un produit miracle, soit disant amaigrissant qui est une pure arnaque je trouve ça lamentable", Laurence Boccolini, n'a pas pu retenir sa colère : "Je vous avoue que je suis au bout de mes forces. Je n'en peux plus de ces commentaires, des insultes à propos de ces produits ARNAQUES absolues que je dénonce depuis des années. Facebook efface les pages mais elles reviennent car la crédulité est la plus forte : comment peut on croire qu'une gélule peut vous faire perdre 20 kilos en un mois sans aucun effort ???! je ne sais plus quoi faire, dire, répéter ... c'est tous les jours, en MP."

"Je suis fatiguée"

Puis elle a annoncé sa volonté de quitter les réseaux sociaux : "Je ne vais plus sur Twitter à cause des camions d'insultes et de menaces que j'ai reçu. J'ai préféré me protéger de la lecture de ces horreurs et de cette violence. Idem pour mon compte FB public qui a été la cible d'attaques après que je me sois exprimé comme des milliers de gens a propos d'une video. Plus de Twitter, plus FB je gardais Instagram parce que c'est tellement plus intéressant, bienveillant et on peut y suivre tant de choses, de pays, de médias, d'artistes. Mais si tous les jours je dois répondre à propos de ces produits miracles dont les créateurs volent nos photos, et vendent du rêve, du fantasme. Si il n'y a pas un peu de bon sens derrière tout ça il faudra aussi que je ferme mon dernier compte sur les réseaux sociaux. Voilà, que dire de plus ? Je suis fatiguée de répéter ça depuis des années !!!!"

Vos réactions doivent respecter nos CGU.