Laura Smet ne "se remettra jamais" de n'avoir pu voir son père avant sa mort

Laura Smet ne "se remettra jamais" de n'avoir pu voir son père avant sa mort
Johnny Hallyday et Laura Smet lors d'une soirée à L'Amnésia à Paris, le 1er octobre 2003.

Dans un long message publié sur Instagram, Laura Smet a réagi à un communiqué de l'avocat de Laeticia Hallyday demandant le déplacement du cercueil du défunt chanteur, et a partagé une nouvelle fois l'un de ses plus grands regrets.

"Il m'est encore insupportable de ne pas avoir pu te dire au revoir, papa, le sais-tu au moins ?" avait écrit la fille du Taulier dans une lettre adressée post-mortem à son père en février 2018, soit deux mois après sa disparition.

Plus de deux ans après la mort de ce dernier, Laura Smet, mariée comblée, a une nouvelle fois partagé sa douleur publiquement. Sur son compte Instagram, ce jeudi 26 décembre, la soeur de David Hallyday a effectivement poussé un coup de gueule pour réagir aux récentes déclarations de Maître Gauer, avocat de Laeticia Hallyday, lequel a demandé dans une lettre dévoilée par l'AFP, l'autorisation de déplacer le cercueil du chanteur dans un autre caveau du cimetière de de Saint-Barthélemy, ce dernier étant menacée par "le sable de mer, très corrosif" et des "crabes de terre".

Un deuil impossible

Si la comédienne regrette de n'avoir eu "aucun détail précis" sur cette exhumation, un sujet qu'elle juge "intime, personnel et prioritaire", elle explique surtout que "faire son deuil lorsqu'on a été empêchée de voir son père dans les derniers moments est une chose terrible". "Je ne (m'en) remettrai jamais", a-t-elle assuré avant de poursuivre : "Imaginer son père exhumé dans l'improvisation serait un nouvel affront à sa mémoire. Je ne peux m'y résoudre et je ne me laisserai pas instrumentaliser." De quoi lancer un nouveau tacle à Laeticia Hallyday, alors que les tensions semblaient s'être apaisées ces dernières semaines.

En octobre 2018, la mère de Jade et Joy avait laissé entendre dans un entretien accordé à Paris Match que si Laura Smet et son frère, David Hallyday, n'avaient pu voir leur père, c'était bel et bien un choix du chanteur : "Ils ont insisté pour aller dans la chambre, mais mon homme n'a pas compris. Ce n'était pas qu'il ne les aimait pas. Mais devoir leur faire face, dans cette situation, alors qu'ils ne se voyaient pas beaucoup, ça le renvoyait à sa mort. Cette mort qu'il fuyait et combattait depuis quinze mois. Il a refusé de les recevoir. Sans avoir le courage de leur dire."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.