Laeticia Hallyday contrainte de licencier une grande partie de son personnel

Laeticia Hallyday contrainte de licencier une grande partie de son personnel
Johnny Hallyday et sa femme Laeticia à la présentation de la collection Dior croisière by Maria Grazia Chiuri à Calabasas, le 11 mai 2017.

Depuis le décès de Johnny Hallyday, Laeticia Hallyday aurait du mal à conserver son mode de vie habituel. La veuve de la rock star a dû faire quelques ajustements pour rester à flot, notamment se séparer de quelques employés.

Mardi 18 décembre 2018, après plusieurs semaines de plaidoiries, la justice a tranché dans l'affaire de l'héritage de Johnny Hallyday qui oppose son épouse, Laeticia à ses enfants aînés, David Hallyday et Laura Smet. Si 37,5% des royalties, correspondant à la part de ces derniers, ont été gelés, la veuve du Taulier, elle, pourra bientôt accéder à une partie de l'argent des ventes de l'album de son défunt époux. Une somme qui devrait l'aider à retrouver son mode de vie habituel.

L'après Johnny Hallyday

Selon des informations rapportées par Le Figaro, Laeticia Hallyday a dû réduire considérablement son train de vie. La première étape aurait été de se séparer d'une grande partie des employés de la famille Hallyday. Les seuls épargnés seraient Syl, la nounou de Jade et Joy, deux femmes de ménage ainsi que le chauffeur-garde du corps de la famille. En effet, depuis le décès de Johnny Hallyday il y a un peu plus d'un an, l'épouse de ce dernier n'a pas touché d'argent de la part de la maison de disques. Cette décision de justice devrait lui permettre d'avoir accès à près de 625 000 euros issus des ventes de l'album posthume de Johnny, Mon pays c'est l'amour.

La villa Joy à vendre

Au lendemain du premier anniversaire de la mort de Johnny, La Villa Joy, demeure luxueuse du clan Hallyday située à Saint-Barth a par ailleurs été mise en vente sur le site immobilier Sotheby's International Realty pour la coquette somme de 12,8 millions d'euros.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.