La première tournée des Enfoirés : les souvenirs de Sardou, Mitchell et Sanson

La première tournée des Enfoirés : les souvenirs de Sardou, Mitchell et Sanson
Jean-Jacques Goldman, Johnny Hallyday, Michel Sardou, Véronique Sanson et Eddy Mitchell sur scène pour la tournée des Enfoirés à Bordeaux, le 9 novembre 1989.

Vendredi 8 mars 2019 à 21 heures, TF1 a diffusé le concert des Enfoirés. Celui-ci est tout particulier puisqu'il marque le trentième anniversaire des Restos du coeur. À cette occasion, Eddy Mitchell, Véronique Sanson, Michel Sardou et d'autres personnalités se sont livrées dans un entretien au Parisien sur la genèse des Enfoirés et la première tournée, en 1989.

À l'époque, trois ans après le décès de Coluche, sa veuve Véronique Colucci, Eddy Mitchell et son épouse Muriel, appellent "les plus gros de la chanson française" afin de monter une tournée caritative. Jean-Jacques Goldman, Johnny Hallyday, Véronique Sanson et Michel Sardou acceptent et se réunissent pour une série de sept concerts à travers la France pour récolter des fonds en faveur des Restos du Coeur.

"Le plus dur est de caler nos emplois du temps. On se connaît tellement bien qu'on n'a besoin de répéter que quatre jours", se souvient Michel Sardou dans un entretien accordé au Parisien. À l'époque, ils espèrent obtenir une réaction des politiques et que cette tournée sera la première... et la dernière. Véronique Sanson avoue que "c'est un souvenir exceptionnel. On prend notre rôle très au sérieux mais on rit aussi beaucoup".

Une ambiance fraternelle

Pendant un peu plus du semaine, cette équipe de choc donnera des concerts dans une ambiance de colonie de vacances. Difficile d'imaginer Johnny Hallyday et Michel Sardou, exténués, s'endormir dans le même lit après un concert ? Et pourtant, un soir, "avec Johnny, on est tellement fatigués après un tour de moto, que dès qu'on nous montre notre chambre, on enlève nos bottes, on se couche côte à côte et on s'endort aussitôt. La tête de l'hôtelier !", se souvient l'interprète de La maladie d'amour.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.