La fille de Jacques Brel se confie : "Il avait une part d'ombre"

La fille de Jacques Brel se confie : "Il avait une part d'ombre"
Jacques Brel dans le film "Les Risques du métier" (1967) d'André Cayatte.

C'est inédit. France Brel, fille de Jacques Brel, a décidé de réaliser un documentaire sur les dernières années de son père. Interrogée à cette occasion par le groupe Sudpresse, elle s'est confiée sur la personnalité de son père et ses quelques parts d'ombre, méconnues du grand public.

Il y a 42 ans, l'illustre Jacques Brel s'éteignait après s'être longuement battu contre la maladie. Pour autant, avant de s'en aller, le chanteur avait trouvé la force d'organiser une traversée de l'Atlantique en voilier. Une aventure durant laquelle sa fille, France, l'a accompagné. Aujourd'hui âgée de 67 ans, cette dernière se souvient d'un père célèbre mais en réalité bien différent de ce que l'opinion publique pouvait penser. Un père qu'elle a choisi de raconter au travers d'un documentaire intitulé "Chronique d'une vie". "Ce n'est pas le Brel des interviews, c'est autre chose ! Je l'ai fait pour transmettre une histoire peu connue, au-delà du mythe Brel. C'est comme quand on fait témoigner les anciens de la famille, pour qu'il y ait une trace", a-t-elle expliqué à nos confrères.

"Ce voyage était suicidaire"

Embarquée dans cette folle aventure par son père, France Brel a cependant vite déchanté. En proie à de vives tensions durant la traversée, père et fille se sont déchirés à plusieurs reprises au point où Jacques Brel avait même fini par débarquer la petite. "Ce voyage était suicidaire. C'est un homme comme les autres hommes. On est loin de l'image de l'homme qui part vivre son aventure rêvée et qui vit heureux en pleine mer. Ça, c'était trop réducteur pour moi ! Tout le monde parle de lui avec respect, il n'y a pas de polémique, mais je voulais absolument montrer qu'il avait une part d'ombre, ce qu'on a tous", a témoigné France Brel.

Décédée en 2020, Thérèse Michielsen, la mère de France qui n'a jamais souhaité divorcer de son époux malgré ses nombreuses maîtresses, aurait d'ailleurs pu étayer les propos de sa fille. "Ma mère est morte il y a un an tout juste. Mais je lui avais fait raconter tout dans le détail, j'ai 14 enregistrement de 40 minutes chacun. Je pense qu'aucune autre personne que moi, n'aurait pu la faire parler comme je l'ai fait. (...). Pour moi, elle a un très beau langage de vérité", a conclu France Brel.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.