L'appel émouvant entre Jean-Louis Trintignant et Léa Salamé

L'appel émouvant entre Jean-Louis Trintignant et Léa Salamé
Jean-Louis Trintignant au photocall du film "Happy End" lors du 70e Festival International du Film de Cannes, le 22 mai 2017.

Marine Cournede

Dans le numéro du 8 avril 2019 de Stupéfiant !, Jean-Louis Trintignant a accordé une courte interview téléphonique à Léa Salamé. L'acteur, plein de justesse, y révèle qu'il ne va "pas terrible".

En septembre 2017, Jean-Louis Trintignant annonçait être atteint d'un cancer de la prostate. Cancer contre lequel il avait indiqué en 2018 ne pas vouloir se battre. "Je laisse faire. Je ne fais pas de chimio", expliquait-il alors à Nice-Matin en juillet dernier. Depuis, l'acteur est parti se ressourcer bien loin de Paris.

Un état "pas terrible"

Ce lundi, il a donné de ses nouvelles à Léa Salamé. "Vous êtes à Uzès chez vous, entre les vignes et les oliviers. Comment allez-vous d'abord ?", demande la journaliste. Et Jean-Louis Trintignant de répondre, d'une voix lointaine : "Pas terrible. Enfin... ça va quoi."

Puis Léa Salamé enchaîne, en indiquant se trouver à Paris, devant le pont Bir Hakeim "qui a été immortalisé" par "Le dernier Tango à Paris" en 1972. Film pour lequel Jean-Louis Trintignant s'était vu proposer le rôle de Paul, qu'il avait finalement refusé avant que celui-ci ne revienne à Marlon Brando. Lorsque la journaliste interroge l'acteur sur la raison de ce refus, ce dernier répond : "Parce que j'avais une fille, Marie." Il s'interrompt, le temps d'une demi-seconde, puis demande : "Vous avez connu Marie ?"

On apprend alors que la fille de l'acteur n'était pas enthousiaste à l'idée que ses copines voient son père nu à l'écran. Une tendre anecdote qui a fait sourire Léa Salamé.

Finalement, la journaliste, qui connaît l'appétence de Jean-Louis Trintignant pour la poésie, lui demande de réciter le vers de son choix. L'acteur opte alors pour un poème de Jacques Prévert et conclut l'interview en énonçant : "La vie est belle, je me tue à vous le dire', dit la fleur... et elle meurt."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.