L'ancienne bassiste de Téléphone parle des dix ans d'amour avec Bertignac

L'ancienne bassiste de Téléphone parle des dix ans d'amour avec Bertignac
Le groupe "Téléphone" lors de l'émission "Les enfants du rock" : Louis Bertignac, Corine Marienneay, Jean-Louis Aubert et Richard Kolinka.

Corine Marienneau de Téléphone se livre sur la relation qu'elle a eue avec un autre membre du groupe : Louis Bertignac. "Sexe, drogue et rock'n'roll", voilà une devise qui sied bien à ce couple de musiciens. Les deux rockeurs ont tissé une relation au sein du groupe, mais elle se déchirera.

L'ancienne bassiste du groupe de rock français Téléphone a dévoilé certains détails à propos des dix ans de vie du groupe dans le 35e numéro de la revue trimestrielle Shnock, entre autres ses deux amours : Louis Bertignac et l'héroïne. Elle raconte les débuts d'une relation profonde : "Louis je le trouvais adorable. Un genre de Petit Prince. Mais je n'étais pas du tout dans l'idée de le séduire. J'avais un côté asexué", tout en précisant qu'ils n'étaient qu'amis. Se rapprochant avec le temps, entre Corine Marienneau et Louis Bertignac "il ne manquait que le sexe et il se trouve que lorsque c'est arrivé, ça a été fusionnel. Donc, nous avons vécu une histoire d'amour très intense", conclut-elle.

À cet amour passionnel s'est aussi ajoutée la drogue. Cet épisode durera de 1976 à 1986, soit jusqu'à peu de temps avant la séparation du groupe.

Un amour consommé et consumé

La bassiste, qui a été remplacée par Aleksander Angelov au sein des Insus (les mêmes membres que Téléphone excepté Corine Marienneau) fustigea dans On n'est pas couché en 2015 : "Il faut être réaliste, ils ne veulent pas que je vienne. C'est tout." En effet, Jean-Louis Aubert, Louis Bertignac et Richard Kolinkaont repris les routes de France en tant qu'Insus avec le catalogue de Téléphone sous le bras, mais sans Corine Marienneau dans leurs bagages.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.