Karine Le Marchand : Franck Ribéry envisage de porter plainte contre elle

Karine Le Marchand : Franck Ribéry envisage de porter plainte contre elle
Karine Le Marchand à la première de "Comme des Bêtes 2" au cinéma Max Linder Panorama à Paris, le 19 juin 2019.

Le 16 avril 2020, sur Instagram, Karine Le Marchand a posté un photo-montage de Franck Ribéry destiné à faire rire ses abonnés. Mais la blague n'a pas du tout plu au footballeur qui, selon RMC Sport, envisagerait de contre-attaquer en saisissant la justice.

Très active sur Instagram où elle profite notamment du confinement pour aider des célibataires à trouver l'amour, Karine Le Marchand aime également faire rire ses fans en publiant régulièrement des messages humoristiques. C'est dans cette optique que, le 16 avril dernier, elle a partagé une photo de Franck Ribéry accompagnée de la fausse citation suivante : "Pour le sauvement de la nation du pays... Restons confits." Une publication se moquant du footballeur, qui a tendance à écorcher la langue française.

Une publication "inadmissible"

Le milieu de terrain de la Fiorentina n'a pas apprécié être la cible de moqueries. Son avocat a donc envoyé un courrier à l'animatrice de L'Amour est dans le pré, relayé par RMC Sport le 27 avril. "Prêter de tels propos à M. Franck Ribéry est inadmissible en ce qu'ils tendent à le rabaisser et à inciter les utilisateurs du réseau social à se montrer méprisant à son endroit. Alors que vous êtes vous-même une personnalité publique affectée par les critiques gratuites et faciles qui peuvent prospérer sur les réseaux sociaux, votre comportement est d'autant plus incompréhensible", a-t-il écrit.

Si le joueur envisage de porter plainte pour "injure publique", il souhaiterait en premier lieu "trouver une issue sur un terrain autre que judiciaire" pour privilégier "la bienveillance et la solidarité entre les individus, plutôt que la judiciarisation de conflits sur fond de médiatisation". Pour l'heure, Karine Le Marchand n'a pas encore donné suite.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.