Julien Courbet menacé : "Profite bien de ta nuit, c'est peut-être la dernière"

Julien Courbet menacé : "Profite bien de ta nuit, c'est peut-être la dernière"
Julien Courbet lors de la conférence de presse de rentrée de RTL à Paris, le 7 septembre 2016.

Dans une interview accordée à Télé 2 Semaines, en kiosque lundi 26 octobre 2020, Julien Courbet est revenu sur quelques épisodes marquants de sa carrière à la télévision.

Les affaires sensibles, Julien Courbet les connaît plutôt bien. Après avoir passé près de quinze années à venir en aide aux téléspectateurs confrontés à des problèmes d'escroquerie (qu'il a lui-même subi) ou de litiges de voisinage dans l'émission Sans aucun doute, son expérience du sujet n'est plus à démontrer. Mais dans les colonnes de Télé 2 Semaines, le 26 octobre 2020, celui qui s'apprête à animer quotidiennement la déclinaison télévisée de son émission radiophonique Ça peut vous arriver a révélé qu'il avait été victime de menaces lorsqu'il s'était attaqué au sujet des sectes. Des confidences effrayantes.

"J'ai reçu des appels bizarres la nuit à mon domicile"

"C'était en 1995, on préparait un prime time sur les sectes. C'était juste après le massacre de l'ordre du Temple solaire", a commencé par expliquer Julien Courbet avant de relater les menaces glaçantes dont il a fait l'objet. "Quelques jours avant l'émission, j'ai reçu des appels bizarres la nuit à mon domicile. Je me souviens d'un coup de fil avec une voix qui disait : 'Profite bien de ta nuit, c'est peut-être la dernière...', avant de raccrocher ! Certains dirigeants de sectes savaient qu'on était venus filmer chez eux en caméra cachée, et ils ne voulaient pas que ce soit diffusé", s'est souvenu l'adepte de musculation. Et Julien Courbet de conclure en expliquant que les menaces n'ont pas eu l'effet escompté : "J'ai eu peur, évidemment, mais il était hors de question d'abandonner le sujet. Ça faisait partie de leurs techniques d'intimidation."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.