Julien Clerc : les sacrifices qu'il fait à cause de la Covid

Julien Clerc : les sacrifices qu'il fait à cause de la Covid
Julien Clerc en concert lors du Fnac Live Festival à l'Hôtel de Ville à Paris, le 6 juillet 2017.

Interviewé par le JDD à l'occasion de la sortie de son 26e album "Terrien" (dans les bacs dès le 12 février 2021), Julien Clerc a fait quelques confidences sur la façon dont la crise sanitaire avait bouleversé sa vie privée.

Vivant à Londres depuis quatre ans avec sa femme Hélène et leur fils Léonard, Julien Clerc a dû "rentrer en urgence en France" lors du premier confinement. Le problème, c'est qu'il n'avait plus "aucun point de chute" dans l'Hexagone. "J'avais vendu ma maison avant notre départ en Angleterre. Nous avons dû nous replier chez mes beaux-parents près de Poitiers", a expliqué l'interprète de Ma préférence au JDD.

"Je vois très peu mes enfants"

Depuis, le chanteur de 73 ans a retrouvé un logement. Mais ce père de cinq enfants n'a pas retrouvé une vie normale pour autant et doit faire quelques sacrifices, notamment celui de moins voir ses proches. "Je vois très peu mes enfants, en particulier mon fils de 20 ans, a-t-il expliqué. Je sais que le danger peut venir de lui. On se téléphone, bien sûr, mais j'ai mis notre relation entre parenthèses." Julien Clerc estime, en effet, que c'est aux personnes de sa génération et non aux jeunes de se montrer plus vigilants : "Avec cette pandémie, on sacrifie toute une génération alors que c'est aux populations à risque de faire attention. C'est en tout cas ce que je fais, moi qui appartiens à cette catégorie."

En avril 2020, sa fille Vanille ayant accouché, l'artiste est devenu grand-père. Un mois plus tard dans Gala, la jeune maman confiait que son père n'avait pas encore vu son petit-fils en raison de la pandémie.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.