Julie Gayet : comment a-t-elle rencontré François Hollande ?

Julie Gayet : comment a-t-elle rencontré François Hollande ?
François Hollande et sa compagne Julie Gayet à la librairie L'Encre Bleue à Granville, le 1er septembre 2018.

Fabien Gallet

Vous vous souvenez probablement du fameux épisode du casque de l'ancien président de la République qui avait fait les choux gras de la presse people en 2014, mais savez-vous comment l'homme politique et l'actrice se sont rencontrés ? Petit rappel des faits.

Il y a 5 ans et demi, le magazine Closer révélait en Une, la liaison entretenue par François Hollande et Julie Gayet, photos à l'appui. Les années ont passé, le couple s'assume aujourd'hui totalement - l'actrice n'a d'ailleurs pas hésité à poster sur les réseaux sociaux un selfie avec l'ex-chef d'État courant juillet 2019 - et, dans le même temps, les circonstances de leur rencontre se font plus floues. Alors, comment leurs chemins se sont-ils croisés ?

Rencontre en pleine campagne

C'est au cours de la campagne des primaires socialistes, en 2012, qu'ils se croisent pour la première fois, comme l'expliquait à l'époque Closer. Julie Gayet ne soutenait pas le futur Président mais son ex-compagne, Ségolène Royal. Après l'échec de cette dernière, la comédienne s'était rangée du côté de l'homme politique qui faisait campagne contre Martine Aubry. Elle l'avait alors suivi pendant ses meetings, témoignant même dans une vidéo de soutien baptisée "Parlez-nous de François". Une vidéo dans laquelle elle louait son "humilité" et son "sens de l'écoute", et évoquait aussi leur premier rendez-vous : "C'était à côté de la Maison de la Radio, pour un déjeuner assez informel, comme ça, par curiosité. J'ai rencontré un homme humble, tellement formidable..."

Les choses évoluent finalement au cours de l'été 2013. François Hollande se rend alors à un concert d'Olivia Ruiz, proche amie de Julie Gayet, tandis que sa compagne d'alors, Valérie Trierweiler, était en vacances en Grèce avec ses enfants. Un concert où se trouvait également la comédienne...

Six ans plus tard, interrogée par le JDD, cette dernière a assuré ne pas regretter d'être "passée à côté d'une expérience de première dame" : "Je n'avais pas envie d'un effet d'annonce. Je n'étais ni à l'écart ni à l'ombre, mais à ma place de comédienne, de productrice. Notre intimité se déroule derrière notre porte et nous appartient. (...) Je pense que je ­n'intéressais pas grand monde, mais on pouvait l'attaquer, lui, à travers moi."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.