José Garcia : très ému en évoquant un souvenir avec un enfant malade

José Garcia : très ému en évoquant un souvenir avec un enfant malade
José Garcia à l'avant-première de "Chamboultout" au cinéma Kinépolis à Lomme, le 21 mars 2019.

Dans une interview accordée à Yahoo le 10 mai 2019, le comédien qui partage l'affiche avec Marion Cotillard, François Cluzet ou encore Gilles Lellouche de "Nous finirons ensemble", actuellement au cinéma, s'est confié sur son rôle de parrain de l'association "Rêves de gosse".

C'est un José Garcia à fleur de peau qui a évoqué pour Yahoo son engagement auprès de "Rêves de Gosse" dont l'objectif est de changer les regards sur le handicap et la différence ainsi que d'améliorer le quotidien d'enfants malades. Parmi les actions menées par l'association, une série de baptêmes de l'air organisée du 31 mai au 8 juin 2019 et encadrée par des pilotes, professionnels ou privés. Le comédien de 53 ans, titulaire d'une licence de pilote, ne manquerait pour rien au monde ce rendez-vous. "Je préfère être là que monter les marches à Cannes", a-t-il confié. Et pour cause, à ses yeux, "l'enfance, c'est quelque chose de primordial".

"Je suis toujours bouleversé quand je raconte cette histoire"

José Garcia a ainsi partagé un souvenir marquant d'une précédente édition : "Je me retrouve avec un gamin qui doit avoir 16, 17 ans (...) assez costaud, mais qui a la maladie de Charcot. Il est prisonnier de son corps mais je ne le comprends pas au départ, je ne connaissais pas cette maladie. (...) Et je vois que ce gamin est complètement désarticulé. Moi, avec une adrénaline de dingue, je décolle avec l'avion." Et de poursuivre : "Et à un moment, je me retourne pour regarder le gamin et il était stoppé. Il n'avait qu'une larme qui coulait du côté gauche. Parce qu'il regardait l'extérieur."

À l'atterrissage, José Garcia est comblé. "Quand je suis redescendu, je leur ai dit (aux organisateurs, ndlr) : 'Les mecs, jour ou nuit, vous m'appelez quand vous voulez.'" Et l'acteur, les yeux embués et la gorge nouée de conclure devant les caméras de Yahoo : "Excusez-moi, je suis toujours bouleversé quand je raconte cette histoire, mais l'enfance, c'est quelque chose d'énorme, c'est la vie. C'est le moment où l'on découvre tout, toutes les sensations."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.