Johnny Hallyday : une dette envers le fisc estimée à 30 millions d'euros

Johnny Hallyday : une dette envers le fisc estimée à 30 millions d'euros
Johnny Hallyday lors des 31e Victoires de la Musique au Zénith de Paris, le 12 février 2016.

Fabien Gallet

Selon les informations de BFMTV, le Taulier aurait laissé un cadeau empoisonné à ses héritiers : une ardoise de plusieurs millions d'euros due aux impôts.

Alors que les tensions semblent s'apaiser entre les grands enfants du Taulier et sa veuve - Laeticia Hallyday ayant finalement renoncé, mardi 15 octobre 2019, à faire appel de la décision du tribunal de Nanterre, lequel assurait que la justice française était compétente pour se saisir du litige entourant l'héritage du chanteur - une nouvelle révélation soulève les interrogations. En effet, "l'ardoise fiscale de Johnny Hallyday avoisine les 30 millions d'euros", a annoncé BFMTV mercredi 16 octobre, s'appuyant sur les propos d'une "source proche du dossier".

"Plusieurs redressements"

Selon la chaîne, c'est "pour cette raison (que) les différentes parties concernées par la bataille judiciaire autour de son héritage cherchent à négocier un accord". Un moyen pour les héritiers d'éviter de "régler au fisc une partie des dettes du chanteur". Aussi, BFMTV précise que "les ennuis du Taulier avec le fisc commencent en 2007". Ce dernier, devenu résident fiscal suisse puis américain en 2013, pour ne plus être imposé en France, aurait mis en place "dès 2007 un montage d'optimisation fiscale". Une opération qui n'est évidemment pas passée inaperçue du côté du fisc qui le notifie alors "de plusieurs redressements".

Cette dette, l'interprète de Allumer le feu la doit en partie à son mode de vie. "Il pouvait dépenser jusqu'à 200 à 400 000 euros par mois. Sa maison de disques avait confisqué ses cartes de crédit parce qu'il dépensait beaucoup trop", révélait la journaliste Hélène Mannarino en mars 2018. À noter que, comme le rappelle le site jeanmarcmorandini.com, le patrimoine de Johnny Hallyday est estimé à environ 33 millions d'euros selon l'ex-avocat de Laeticia, Maître Amir-Aslani. Trois fois moins que le chiffre souvent annoncé dans les médias.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.