Johnny Hallyday : son amour fou pour Catherine Deneuve qui aurait pu mal finir

Johnny Hallyday : son amour fou pour Catherine Deneuve qui aurait pu mal finir
Johnny Hallyday aux Victoires de la Musique au Zénith de Paris, le 12 février 2016.

Dans une nouvelle biographie consacrée au rockeur à paraître le 4 octobre 2018, les auteurs, Gilles Lhote et Patrick Mahé, reviennent sur sa première rencontre avec Catherine Deneuve.

C'est en 1961 que Johnny Hallyday rencontre Catherine Deneuve pour la toute première fois lors d'un dîner chez Charles Aznavour. Aussitôt, il tombe sous le charme de la jeune actrice, comme le racontent Gilles Lhote et Patrick Mahé, auteurs de "Johnny Hallyday, ni Dieu ni diable" (éditions Robert Laffont) : "Johnny devient fou amoureux de Miss Deneuve le jour même où il la rencontre." Problème, celle-ci est déjà en couple avec son ami, Roger Vadim.

Un drame évité de justesse

Dans "Destroy", son autobiographie parue en 1997, l'interprète de L'idole des jeunes se confiait déjà à ce propos. "Je ne sais pas encore que c'est sur le tournage des 'Parisiennes' que je vais rencontrer l'un des grands amours de ma vie", écrivait-il, et d'ajouter : "Les scènes de plus en plus tendres me rendaient malade, ma passion grandissait de jour en jour." Car pour lui, Catherine Deneuve incarne "l'idéal féminin", "les héroïnes les plus troublantes d'Alfred Hitchcock : du feu sous la glace".

Un amour impossible qui le pousse à tenter de se suicider au volant de sa Triumph TR3, comme le rappellent ses biographes : "Il décide d'ôter ses mains du volant. Les yeux fermés, le rockeur attend l'impact qui va enfin le délivrer... et son bolide tombe soudain en panne d'essence."

Alors, Catherine Deneuve pourrait-elle être la muse de Johnny Hallyday, celle qui lui a inspiré Lady Lucille en 1995 ? Les rumeurs voulaient qu'il s'agisse en fait de Marlène Jobert, mais celle-ci a nié, indiquant à Gala ce 26 septembre : "On avait des affinités (...) mais cette amitié n'a pas eu l'occasion de s'épanouir." Le mystère reste entier...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.