Johnny Hallyday s'expose pour un an à Saint-Tropez

Johnny Hallyday s'expose pour un an à Saint-Tropez
Johnny Hallyday au festival Les Vieilles Charrues à Carhaix, le 20 juillet 2006.

Émilie Nougué

Le Taulier fait l'objet d'une exposition au sein du Musée de la gendarmerie et du cinéma de Saint-Tropez. Alors que celle-ci sera présentée jusqu'en juin 2020, les fans accourent déjà sur la Côte d'Azur pour admirer quelques effets personnels de leur idole.

Si Johnny Hallyday a été enterré à Saint-Barthélémy, île sur laquelle il aimait passer ses vacances, il s'était auparavant entiché de Saint-Tropez où, dès les années 1960, il passait des soirées festives mémorables avec ses amis Eddy Mitchell et Eddie Barclay. En 1989, il avait fait construire non loin de là, à Ramatuelle, une immense villa baptisée la Lorada (des prénoms de ses deux aînés, Laura Smet et David Hallyday). S'il a été contraint de la vendre en 2000, le rockeur est toujours resté attaché à cette ville.

Une statue grandeur nature

Considérant Johnny Hallyday comme un enfant du pays, Saint-Tropez a donc décidé de lui rendre hommage à travers une exposition retraçant son parcours. Une moto ayant appartenu au chanteur, des gants de boxe, des photos inédites, des extraits d'émissions de radio ou encore des lettres personnelles adressées à l'interprète de Je te promets : tout est là pour plonger les visiteurs dans la carrière et la vie privée de leur idole.

À l'entrée de l'exposition, un banc permet de s'asseoir à côté d'une statue du rockeur grandeur nature. Le tout dans un bâtiment emblématique de Saint-Tropez puisque le Musée de la gendarmerie et du cinéma se trouve dans l'immeuble qui a accueilli les tournages de la série de films Le Gendarme, avec Louis de Funès et Michel Galabru.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.