Johnny Hallyday : lourdement dragué par Edith Piaf, il a pris la fuite

Johnny Hallyday : lourdement dragué par Edith Piaf, il a pris la fuite
Johnny Hallyday lors de la 31e cérémonie des Victoires de la Musique au Zénith de Paris, le 12 février 2016.

C'est une anecdote croustillante partagée par l'attaché de presse et biographe Fabien Lecoeuvre au cours de l'émission La story de Johnny Hallyday : de l'idole à la légende. Ce dernier a révélé que le Taulier avait été approché par Edith Piaf.

L'interprète de L'Hymne à l'amour avait-elle le béguin pour l'Idole des jeunes ? C'est en tout cas ce qu'a révélé Fabien Lecoeuvre dans une émission consacrée à Johnny Hallyday et diffusée mardi 2 juillet 2018 sur CStar. Ce petit coup de coeur aurait eu lieu en marge d'un spectacle organisé à l'Olympia, la célèbre salle parisienne, au début des années 1960. Edith Piaf "était invitée par Bruno Coquatrix qui, à l'issue de la représentation, organise dans ses bureaux situés au-dessus de l'Olympia, un grand dîner dont il a le secret", a d'abord situé le biographe.

"Un rentre-dedans presque indécent"

Au cours de ce repas auquel assistent les deux artistes, la chanteuse aurait pris les devants face à l'interprète de Allumer le feu. "Pendant tout le dîner, Edith Piaf, très séduite par le charme du jeune Johnny Hallyday, lui fait un rentre-dedans incroyable presque indécent, et il est super mal à l'aise", a précisé Fabien Lecoeuvre. Problème, le chanteur n'est pas vraiment sur la même longueur d'onde. Voilà donc Johnny Hallyday cherchant par tous les moyens à s'extirper de cette situation gênante.

Finalement, "il réussira à partir plus tôt et à se lever de table en disant 'Je vais me coucher parce que demain je rechante sur scène'". C'était sans compter une dernière carte abattue par Edith Piaf. Cette dernière serait en effet revenue à la charge prétextant vouloir "lui donner quelques conseils". Une proposition que Johnny Hallyday choisira de décliner. "Tout se terminera bien", a conclu Fabien Lecoeuvre.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.