Johnny Hallyday était "très facile à dépouiller" selon son secrétaire

Johnny Hallyday était "très facile à dépouiller" selon son secrétaire
Johnny Hallyday sur la scène des 24e Victoires de la Musique au Zénith de Paris, le 28 février 2009.

Près de trois ans après son décès, Johnny Hallyday continue à faire parler de lui. En témoigne le livre "Johnny Hallyday et ses anges gardiens, la vérité enfin révélée", publié le 6 novembre 2020, dans lequel le secrétaire du Taulier fait des révélations inédites et évoque la rédaction de son testament.

Disparu le 5 décembre 2017, Johnny Hallyday fait toujours l'actualité. Presque trois ans jour pour jour après le décès du rockeur préféré des Français, Sacha Rhoul, qui était son secrétaire, publie un livre co-signé avec Jean Basselin dans lequel il affirme qu'on peut lire "la vérité enfin révélée". Un ouvrage qui fait déjà beaucoup parler de lui, puisque l'ex-homme à tout faire de la star y fait quantité de révélations, notamment au sujet de la rédaction de son testament.

Sacha Rhoul a accordé une interview au magazine Voici, publiée le 6 novembre 2020, au cours de laquelle il est revenu sur la discorde liée à l'héritage de Johnny Hallyday et en a profité pour dévoiler une information qui fait l'effet d'une bombe. "Lui tout seul, il aurait été incapable de déshériter des enfants", a-t-il affirmé à nos confrères avant d'ajouter : "Protéger ses deux petites : oui, mais sans renier les deux grands. Ce n'est pas le mec que j'ai connu, impossible !" Et l'ancien secrétaire de l'interprète d'Allumer le feu de poursuivre en dépeignant un artiste facilement manipulable : "Johnny, tu lui mettais un truc sous le nez, il le signait sans le lire (...) Il était très facile de dépouiller Johnny. Moi-même, j'aurais pu lui prendre sa chemise n'importe quand. Je lui faisais signer ce que je voulais."

"Ce n'est pas le mec à faire et refaire des testaments"

Face à de telles déclarations, les journalistes de Voici ont demandé à l'auteur de "Johnny Hallyday et ses anges gardiens, la vérité enfin révélée" s'il était selon lui possible que Johnny Hallyday ait été victime d'abus de faiblesse. Selon Sacha Rhoul, "c'est possible." "Ce n'est pas le mec à faire et refaire des testaments. Je le connais. Je le connais, ce n'est pas son genre. Maintenant, si tu le saoules jour et nuit, il va finir par signer sans même regarder ou lire, juste pour que tu lui foutes la paix", a-t-il ajouté. Des propos qui feront certainement réagir la famille de la star disparue.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.