Joe Biden bientôt au musée Grévin : la statue de Donald Trump a été retirée

Joe Biden bientôt au musée Grévin : la statue de Donald Trump a été retirée
Joe Biden s'adresse à son administration au sujet de la Covid-19 dans la State Dining Room de la Maison Blanche à Washington, le 21 janvier 2021.

Le musée Grévin s'apprête à accueillir Joe Biden parmi ses statues de cire. Et si la version de cire du 46e président des États-Unis n'est pas attendue avant plusieurs mois, celle de Donald Trump a déjà été retirée. Un soulagement pour la direction du célèbre musée parisien, car celle-ci coûtait bien plus cher que les autres en raison des frais liés à son entretien...

Mardi 19 janvier 2021, Donald Trump a quitté définitivement les rangs des statues de cire du musée Grévin et sera bientôt remplacé par Joe Biden. Témoins du déboulonnage de la statue du 45e président des États-Unis, des journalistes du Parisien et de France 3 étaient présents. L'occasion d'en apprendre un peu plus sur l'envers du décor du prestigieux musée inauguré en 1882.

"La plupart des visiteurs faisaient des selfies à ses côtés en lui mettant les doigts dans le nez"

"(La conception de Donald Trump) n'a pris que deux mois, je ne sais pas comment on a réussi. On n'avait pas du tout prévu qu'il serait élu, donc on avait commencé un personnage d'Hillary Clinton", a confié Yves Delhommeau, directeur du musée Grévin, à nos confrères de France 3. Depuis sa fabrication réalisée en un temps record, la statue de celui qui avait retiré son pays de l'accord de Paris a eu la vie dure, comme l'a révélé le directeur au Parisien : "Je ne sais pas pourquoi, mais la plupart des visiteurs faisaient des selfies à ses côtés en lui mettant les doigts dans le nez. On a dû lui refaire plusieurs fois les narines. Il nous a coûté cher en prothèses mais aussi en cheveux, couleurs et brushing." Aujourd'hui, c'est à la cave de l'établissement que séjourne le double de Donald Trump. "On lui a d'abord enlevé sa cravate rouge, puis sa tête et enfin son corps fixé au sol. Dans un premier temps, nous avons mis le président à la cave", a détaillé Yves Delhommeau au Parisien avant de préciser à France 3 qu'il pourrait éventuellement un jour être recyclé, comme l'ont été de nombreuses statues : "Diam's, par exemple, (...) on l'a réutilisée pour créer un personnage de braqueur de la série 'La casa de papel'. Avec un masque sur la tête, ça ne pose pas de problème."

Quid de la statue de Joe Biden ? "On espère pouvoir l'installer en avril", a déclaré Yves Delhommeau au micro de France 3. Et pour gagner du temps et accélérer la réalisation de ce double, le directeur a donné de sa personne : "Le double est réalisé à partir de photos, donc ça prend du temps. On s'est rendu compte que j'avais moi-même un type de corps et un poids assez similaire, donc j'ai servi de modèle pour la stature." Si les conditions sanitaires le permettent, il devrait être possible d'admirer cette nouvelle réplique de cire dès le printemps prochain.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.