Jenifer revient sur sa dispute "compliquée" avec France Gall

Jenifer revient sur sa dispute "compliquée" avec France Gall
Jenifer Bartoli à la premiere de "Tous En Scene" au Grand Rex de Paris, le 14 janvier 2017.

Marine Cournede

Le 16 octobre 2018, les téléspectateurs de TMC pourront découvrir Jenifer dans un documentaire inédit. La chanteuse y revient sur différents épisodes de sa vie, notamment sur sa dispute avec France Gall survenue en 2013.

À l'occasion du documentaire intitulé "Jenifer : face à ma vie", l'ancienne juré de The Voice revient sur différents moments de sa vie qu'elle aborde à coeur ouvert. Elle se confie ainsi sans tabou sur l'accident de son bus de tournée en mars 2017, qui a coûté la vie à deux personnes, mais aussi sur ses années Star Academy et The Voice. Parmi les événements qui l'ont affectée, Jenifer s'épanche également sur sa dispute avec France Gall, disparue le 7 janvier 2018, après son album de reprises "Ma déclaration", sorti en 2013.

En effet, le 3 juin 2013, alors que Jenifer sortait un album de reprises de chansons de France Gall, l'interprète de Poupée de cire, poupée de son avait exprimé son mécontentement face à cette démarche réalisée "sans (son) accord", comme elle le confiait alors à Metronews. À l'époque, elle avait ajouté : "Elle dit que je suis au courant, que j'approuve et qu'elle a mon aval (...) mais elle raconte des bobards."

"France Gall, ça a été très compliqué"

Jenifer, de son côté, s'est vue affectée par cette réaction et à dû démentir les propos de France Gall. "France Gall, ça a été très compliqué... On m'avait dit qu'elle était d'accord pour que je reprenne ses chansons, qu'elle avait de la tendresse pour moi et que c'était bon pour l'album. Je me suis contentée de ce qu'on m'avait dit. J'ai fait confiance et du jour au lendemain, je me suis retrouvais comme si je mentais. C'est une insulte, je ne mens pas", raconte-t-elle dans le documentaire que Télé Star a pu visionner.

Une dispute heureusement soldée par un happy end : en décembre 2014, Jenifer avait envoyé une lettre d'explications à sa consoeur, qui s'était dite touchée par celle-ci.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.