Jenifer présente Ligati, sa ligne de déco : "Chaque objet raconte une histoire"

Jenifer présente Ligati, sa ligne de déco : "Chaque objet raconte une histoire"
Pour sa première collection de déco baptisée Ligati, Jenifer s'inspire de son amour pour la Corse et le sud.

INTERVIEW. "Je suis riche du temps", chantait-elle en 2007 dans Tourner ma page, extrait de l'album "Lunatique". Aujourd'hui, c'est riche d'un tout nouveau projet que Jenifer entame la rentrée. Après le cinéma, et la musique, qui "reste son premier amour", elle s'attaque à un tout autre univers avec brio : celui de la décoration. Avec le lancement de Ligati, Jenifer propose une collection aux accents méridionaux qui lui colle à la peau. Au menu : coussins à franges, poufs en velours, lampes, miroirs, photophores, couverts à salade ou encore plaids tout douillets. Le tout dans des couleurs chaudes et chaleureuses et avec des jeux de matières omniprésents qui lui ont particulièrement tenu à coeur. Pari réussi pour cette nouvelle aventure qu'elle signe en collaboration avec la marque Exsud design. Rencontre.

Qu'est-ce qui t'as donné l'envie de te lancer dans la décoration ?

J'ai toujours adoré la décoration, aller chiner et les brocantes. Je tiens cela de ma famille ! Quand j'étais petite, ma mère prenait toujours soin de dresser de jolies tables lorsque l'on recevait du monde ; à Noël ou pour des anniversaires, par exemple. J'aime le fait que chaque objet raconte une histoire. La décoration permet aussi de pouvoir affirmer une personnalité, et c'est ce qui me plaît particulièrement.

Comment est né le projet et combien de temps as-tu mis pour développer la collection ?

Ça s'est fait à l'opportunité, mes amis m'ont toujours demandé "mais qu'est-ce que tu attends pour te lancer ?". Un ami m'a fait rencontrer Charlotte (ndlr Esquenet, co-fondatrice d'Exsud Design), on s'est très très bien entendues. Ça s'est fait à l'opportunité, après un ping-pong d'idées venu au bon moment. Ça fait un an et demi deux ans qu'on en parle !

Quel a été ton rôle exact ?

Tout s'est passé dans la communication, ça a été vraiment une récréation pour moi. J'ai participé avec elle au choix des matières et des couleurs et à l'élaboration des modèles. Je voulais vraiment que l'on retrouve du lin et des couleurs lumineuses, comme le rose ou le vert. De son côté, Charlotte tenait plutôt à travailler le blanc et des lignes beaucoup plus pures. J'ai souhaité y apporter mon côté un peu plus bohème, on s'est hyper bien complétées, ça s'est fait comme cela. Pour les abat-jour, par exemple, je souhaitais vraiment quelque chose d'ancien mais avec des finitions plus contemporaines. Le côté doré vieilli du pied, c'est le côté vintage que je voulais ramener. Je voulais aussi absolument un miroir à trois pans. Je l'ai pensé comme une sorte d'éventail pour que l'on puisse se voir sur le côté quand on se maquille, pour vérifier que le fond de teint ne dépasse pas. C'est vrai, c'est important (rires) ! Tout a été travaillé avec des petites mains, à commencer par la gravure du logo assurée par un artisan graveur.

Quelles ont été tes sources d'inspiration ?

J'aime la nature et la campagne, c'est là où je me ressource, où je me recharge, pour remonter à la ville et défendre mes idées. J'ai puisé là-dedans. Pour cette collection, je me suis beaucoup inspirée des couleurs de la Corse et de la Provence : la roche, le maquis, l'immortelle, les fleurs séchées...

Tu as choisi d'appeler ta collection Ligati. Pourquoi ce nom ?

Ligati, c'est le lien que j'avais envie d'unir. Je ne voulais pas que ce soit un nom de marque créé à la va-vite. Je voulais vraiment raconter une histoire et créer un rapport avec l'objet, un rapport avec mon public et les autres. Ligati, c'est ce lien qui nous unit. Ça évoque aussi le lien qu'on peut avoir avec la famille, avec ses amis, à travers un objet, à travers son intérieur quand on reçoit. Je trouvais que c'était cohérent avec l'histoire de mes rencontres.

Quelle est ta pièce préférée ?

C'est très difficile de choisir, mais j'opterais pour la lampe. Peu importe la et peu importe la couleur, je les aime vraiment beaucoup. La lumière dans un intérieur je trouve ça très important, ça dégage quelque chose de chaleureux !

Ça y est, le temps est venu pour toi de présenter publiquement Ligati au public. Tu es stressée ?

J'ai hâte parce que ça se concrétise vraiment, et en même temps je suis un petit peu dans l'appréhension parce que je ne sais pas si ça va séduire. Je me demande comment ça va être interprété, mais en fait il faut mettre ses peurs de côté. Faut y aller ! La vie est courte, il faut se donner toutes les chances de son côté pour aller au bout et ne rien regretter. Avec Ligati, j'ai cette chance-là de pouvoir aller au bout d'un autre rêve.

Une anecdote ou un souvenir particulier à nous partager sur Ligati ?

Sincèrement, je n'ai que de bons souvenirs. L'anecdote, c'est qu'une fois j'avais essayé de faire un croquis et Charlotte n'avait rien compris, donc c'est parti en fou rire. C'était un objet que j'avais dessiné, et qui n'existe pas d'ailleurs. On ne l'a pas gardé tellement j'ai un don pour le dessin ! (rires)

Chez toi, tu es plutôt bricoleuse du dimanche ou as du bricolage ?

En toute humilité, je pense que je suis une as du bricolage (rires). Je peux installer des plinthes, je peux mettre des chevilles dans des murs porteurs... J'ai appris à installer correctement des cadres sans être tordu ! Mon père m'a appris à me servir d'une perceuse, d'une visseuse. J'adore aussi les travaux manuels et la peinture au fusain. Je peux être amenée à faire du coloriage, à repeindre des meubles et les retaper. J'ai souvent aussi décoré pour les intérieurs de mes amis.

Envie de shopper la collection de décoration de Jenifer ?

Retrouvez Ligati du 5 au 12 septembre au pop-up store éphémère parisien installé à la Joyce Galley - Palais Royal, 168 rue de Valois, dans le 1er arrondissement. Et pour celles et ceux qui ne sont pas de la région, pas de panique. Vous pourrez retrouver l'intégralité de la collection en ligne sur www.ligati.store, à partir du 13 septembre.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.