Jean-Pierre Pernaut : pourquoi son retour au JT est décalé

Jean-Pierre Pernaut : pourquoi son retour au JT est décalé
Jean-Pierre Pernaut est venu remettre au maire de Sanary le titre de plus beau marché de France en direct lors du JT de TF1, le 9 mai 2018.

Selon une information délivrée par le journal Le Parisien, Jean-Pierre Pernaut va continuer à intervenir au journal de 13h sur TF1 depuis son domicile pendant quelque temps. Il repousse donc son retour au studio de la première chaîne après le 11 mai.

En France, le déconfinement débutera le 11 mai 2020. Une nouvelle qui ravit de nombreux Français en mal de déplacements quotidiens. Cependant, si certains vont reprendre progressivement le chemin du travail, d'autres vont encore rester chez eux. C'est le cas de Jean-Pierre Pernaut, qui va prolonger son télétravail et qui ne sera donc pas à l'antenne de TF1 lundi prochain. Selon les informations du Parisien, le journaliste emblématique de la Une sera encore remplacé par son joker habituel aux 13 heures, Jacques Legros.

"Jean-Pierre a été malade, il y a un an et demi, et veut rester prudent. Il réfléchit à revenir en plateau en juin", a déclaré un proche du journaliste de 70 ans au Parisien. Il avait d'ailleurs déclaré au même journal le 19 mars dernier : "Et si, en raison du cancer dont j'ai souffert il y a un an, on me mettait à l'abri quelque temps ? C'est une décision de précaution. J'ai tout simplement décidé de me protéger."

Il interviendra toujours en direct depuis son domicile

Jean-Pierre Pernaut reste donc chez lui par précaution pour sa santé mais sera tout de même sur les écrans télévisés des Français chaque jour grâce au studio automatique installé à son domicile. Le Parisien révèle d'ailleurs que, dès lundi 11 mai, "le journaliste proposera tous les jours 13 Heures avec vous , un nouveau rendez-vous sur la vie quotidienne des Français. Il y sera notamment question de ses sujets de prédilection : les marchés qui pourront rouvrir progressivement et les produits du terroir."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.