Jean-Pierre Foucault s'emporte contre des mesures gouvernementales "absurdes"

Jean-Pierre Foucault s'emporte contre des mesures gouvernementales "absurdes"
Les adieux de Jean-Pierre Foucault à la radio chez RMC dans les locaux de RMC-BFM TV à Paris, le 4 Juillet 2016.

Invité sur le plateau de l'émission 6 à la maison le 14 décembre 2020, Jean-Pierre Foucault a livré son opinion sur la gestion de la crise sanitaire, en particulier en ce qui concerne le secteur de la culture. Une situation que le célèbre animateur juge "insupportable" et "absurde".

C'est un coup de gueule que Jean-Pierre Foucault a poussé dans l'émission 6 à la maison le 14 décembre dernier sur France 2. Deux mois plus tôt, l'illustre ex-animateur de Qui veut gagner des millions publiait sur Twitter une parodie du jeu télévisé culte qui contenait le message suivant : "Qu'attendent les français pour se révolter ?" Deux mois plus tard, celui qui n'a pas peur du coronavirus s'est rangé du coté des artistes et du monde de la culture en faisant part de son incompréhension de voir les théâtres et salles de cinéma demeurer fermés.

Jean-Pierre Foucault : "C'est insupportable !"

Selon Jean-Pierre Foucault, interdire les rassemblements dans les lieux culturels alors qu'ils sont autorisés dans d'autres endroits ne fait que peu de sens : "Ce matin, j'ai pris l'avion pour venir ici. Il était complet ! On était par rangée de trois, chacun avec son masque et comme au théâtre, on ne se parlait pas. Donc où est la différence ? Pardonnez-moi, mais c'est un petit peu absurde ! Je n'arrive pas à bien comprendre." Affirmant ainsi son soutien au monde de la culture, l'animateur de 73 ans a ensuite dénoncé certaines approximations qui l'insupportent, n'hésitant pas à hausser le ton : "Il me semble que l'erreur, c'est de donner des objectifs de dates. On donne une date, on y croit, puisque ce sont nos gouvernants qui nous donnent cette date là. Et puis, petit à petit, cette date change, évolue, recule. Jusqu'où ? C'est insupportable ! Vous vous préparez, vous répétez, vous travaillez, vous prenez toutes les précautions nécessaires !" Le message est passé.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.