Jean-Paul Rouve, "ému" d'être le parrain du Téléthon

Jean-Paul Rouve, "ému" d'être le parrain du Téléthon
Jean Paul Rouve au Festival Ciné Roman à Nice, le 25 octobre 2019.

Jean-Paul Rouve est le parrain de la nouvelle édition du Téléthon, qui se déroule du 6 au 7 décembre 2019. Dans les pages du Figaro, il s'est confié sur ce rôle, qu'il prend très à coeur.

L'acteur phare des "Tuches" - dont un quatrième volet est en cours d'écriture -, est le parrain de l'édition du Téléthon 2019. Il succède à Pascal Obispo, Zazie, Marc Lavoine ou encore Garou et a la lourde tâche, au côté de Nagui et de Sophie Davant, de récolter le plus de dons possibles pour faire avancer la recherche médicale sur les maladies rares.

"C'est un honneur, une responsabilité"

"Quand on m'a fait cette proposition, j'ai été très ému", explique Jean-Paul Rouve en interview au Figaro, le 6 décembre. Et développe : "Je suis parrain, ce n'est pas n'importe quoi : ça revêt une vraie valeur, comme quand quelqu'un de ta famille ou un pote qui vient d'avoir un bébé te demande d'être le parrain. C'est un honneur, une responsabilité... C'est exactement ce que j'ai ressenti avec le Téléthon."

Un sujet qui touche Jean-Paul Rouve de très près puisque sa "cousine, est atteinte de mucoviscidose". Il affirme : Je suis là-dedans depuis que je suis gamin." D'ailleurs, il a déjà participé au Téléthon, mais en tant qu'invité. Il y avait rencontré le jeune Edgar, 14 ans, qui rêvait de cinéma. "Il avait peur que sa maladie l'en empêche. Je l'ai aidé (...) en l'intégrant dans l'équipe des Tuche 2, où il était assistant. Il a été repéré et a fait la série Munch (TF1), avec Isabelle Nanty , je l'ai pris sur Donne-moi des ailes. Depuis, à 22 ans, il a fait une école de cinéma à Nice et prépare son premier court-métrage", raconte-t-il.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.