Jean-Marie Bigard soutient "à mort" les Gilets jaunes et veut la "révolution"

Jean-Marie Bigard soutient "à mort" les Gilets jaunes et veut la "révolution"
Jean-Marie Bigard au Festival des Plages du Rire à Nice, le 10 juillet 2018.

Mercredi 31 juillet 2019 sur RMC, le comique a de nouveau soutenu les Gilets jaunes, qu'il considère comme "la seule force d'opposition" du pays.

Invité des Grandes Gueules, Jean-Marie Bigard a réaffirmé soutenir "à mort" le mouvement des Gilets jaunes. "Le peuple gronde et je gronde avec le peuple", a-t-il commencé, tout en reconnaissant faire partie des Français privilégiés - "Avec ma femme, nous sommes des clochards qui ne sont pas à 3 000 euros près, c'est comme ça que je nous définis".

Une colère qui gronde

Le comique continue : "On est un peuple qui a aboli les privilèges (...). Ces privilèges sont revenus mais multipliés par dix 400 ans après. Il faut recommencer, il faut refaire une révolution. Et les Gilets jaunes c'est la seule force d'opposition. C'est le peuple qui gronde, les gouvernants ne l'entendent pas et ils ont bien tort. Parce qu'un jour on va leur dire que ce n'est pas une révolte, c'est une révolution."

Selon Jean-Marie Bigard, les réponses apportées par le gouvernement à cette crise sont bien loin d'être suffisantes. Il explique : "Ce n'est pas en jetant trois miettes de pain par terre que ça va aller mieux. Il y a 9 millions de personnes qui en ch*ent vraiment et pas à partir du 15 du mois, à partir du 2 ! Chacun à son niveau a un peu de mal. (...) Les gens que j'aide partout où je peux, ce sont des gens qui bossent, qui paient leurs impôts, qui font tout ce qu'on leur dit, et ils n'ont pas assez pour vivre quoi ! Et cette colère là ne va pas s'arranger."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.