Jean-Marie Bigard lance l'appel aux 500 signatures pour les Présidentielles

Jean-Marie Bigard lance l'appel aux 500 signatures pour les Présidentielles
L'humoriste Jean-Marie Bigard en spectacle à Fréjus, le 5 août 2019.

Jean-Marie Bigard est reparti dans la course aux élections présidentielles. L'humoriste, après avoir dit que ce n'était pas au goût du jour il y a quelques semaines, demande aux élus locaux de le parrainer pour pouvoir se lancer officiellement dans la course à l'Élysée, ou au château gonflable.

Énième rebondissement dans cette histoire. L'humoriste Jean-Marie Bigard demande à "tous les maires de tous les villages, de toutes les villes" leur signature pour atteindre les 500 qui sont demandées pour se présenter aux élections présidentielles. Si Élie Semoun y était allé de son conseil dont Jean-Marie Bigard a fait fi, celui qui a déconné aux yeux de Patrick Sébastien semble bel et bien tenter d'obtenir ces signatures. Posté devant un château gonflable parce que "l'Élysée, c'est plus moche", Bigard lance son appel en vidéo sur le réseau social Twitter, mercredi 29 juillet 2020.

La légende du tweet rappelle une certaine ambition présidentielle : "Allez, 500 signatures pour foutre un sacré bordel." Il disait aussi dans les colonnes de Society, paru le 11 juin : "Je laisse chauffer la cocotte-minute à feu doux pour savoir combien de gens seraient derrière moi si ça arrivait, mais pour l'instant ce n'est pas au goût du jour."

"500 signatures pour foutre un sacré bordel"

Il raconte à ses fans : "Je suis obligé quand même d'avoir un château, l'Élysée, c'est plus moche. Spontanément, des maires m'ont déjà contacté. Ils m'ont dit qu'ils étaient OK. Quel kiff ce serait d'avoir mes 500 signatures avant tout le monde !" Et le mari de Lola Marois de continuer : "Ça serait du sport ! Je m'adresse à tous les maires de tous les villages, de toutes les villes : donnez-moi votre signature !" en finissant par les remercier.

Dans cette même vidéo, il arbore un t-shirt portant son nom et la mention "président" séparés par un slip. Reste à savoir s'il obtiendra ces signatures.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.