Jean-Louis Trintignant, la mort de sa fille : "Je n'arrive pas à m'en remettre"

Jean-Louis Trintignant, la mort de sa fille : "Je n'arrive pas à m'en remettre"
Jean-Louis Trintignant au photocall du film "Happy End" lors du 70e Festival de Cannes, le 22 mai 2017.

Fabien Gallet

Quinze années ont passé depuis la disparition tragique de Marie Trintignant. Invité de Laurent Delahousse sur France 2 ce dimanche 20 mai 2018, le père de la comédienne s'est épanché sur sa douleur, toujours aussi vive.

Le 1er août 2003, Marie Trintignant décédait à 41 ans, succombant aux coups portés par le leader du groupe de rock français Noir Désir, Bertrand Cantat. Depuis, Jean-Louis Trintignant tente tant bien que mal de faire son deuil. Car cette disparition est toujours aussi difficile à vivre pour le réalisateur. "C'est arrivé il y a quinze ans. C'est curieux, hein ? Moi, je ne pensais pas qu'il y avait si longtemps", a-t-il ainsi confié à Laurent Delahousse dans l'émission 19h le dimanche, avant de préciser : "C'était en 2003. Ça m'a complètement détruit et je n'arrive pas à m'en remettre. En même temps, on est fait de nos bonheurs et de nos drames."

"Je vais de plus en plus mal"

Impossible en effet pour Jean-Louis Trin­ti­gnant d'atténuer cette douleur. Seul le travail lui permet en partie de penser à autre chose, lui qui foule actuellement les planches du théâtre des Célestins à Lyon avec le spectacle "Trin­ti­gnant Mille Piaz­zolla". "Il y a des gens qui me disent parfois : 'Vous devriez faire ce film, cela vous fera du bien.' Et c'est vrai d'ailleurs... C'est un peu vrai, ça me fait du bien... Ça me fait du bien de travailler, de faire des choses", a-t-il admis.

Mais à 87 ans, Jean-Louis Trintignant ne parvient pas à tourner cette page qui le ronge. "Je ne me suis pas tellement relevé, parce que je vais de plus en plus mal. Depuis 15 ans, je vais de plus en plus mal", a fini par conclure le comédien.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.