Jean-Louis Trintignant : "Ce n'est pas normal de vivre jusqu'à cent ans"

Jean-Louis Trintignant : "Ce n'est pas normal de vivre jusqu'à cent ans"
Jean-Louis Trintignant au Festival de Cannes, le 22 mai 2017.

Dans les colonnes de Nice-Matin en kiosque le 9 février 2020, l'acteur de 89 ans a évoqué sa santé, défaillante depuis plusieurs années.

En septembre 2017, Jean-Louis Trintignant annonçait qu'il était atteint d'un cancer de la prostate. L'année suivante, auprès de Nice-Matin, il expliquait ne pas vouloir se battre contre la maladie. "Je laisse faire. Je ne fais pas de chimio", indiquait-il. Dimanche 9 février, c'est via le même journal que l'acteur, qui a arrêté sa carrière au cinéma, a donné de ses nouvelles. Se voulant optimiste, il a déclaré : "Le diabète ? Le cancer ? Oh, vous savez, pour 60% d'entre nous, on a tous un cancer. Mais quand on est vieux, ce n'est pas la maladie la plus grave."

"Je ne prends même pas de médicaments"

Le père de Marie Trintignant a réaffirmé qu'il ne suivait aucun traitement pour lutter contre sa maladie : "Elle évolue très doucement, je ne prends même pas de médicaments." Et de poursuivre : "Ce n'est pas normal de vivre jusqu'à cent ans. Moi, je suis très modeste sur ce plan-là."

Puis il a tenu à évoquer ses petits-enfants, qu'il qualifie de "merveilleux", et en particulier Paul, le fils de Marie et de François Cluzet. Ce dernier, "poète, voyage beaucoup et pas bêtement". "Il fait du stop, rencontre des gens", a confié le comédien, admiratif.

"Il m'a dit que les progrès ont toujours été accomplis par des gens comme moi. Et il a raison, a ensuite ajouté Jean-Louis Trintignant. C'est vrai que je ne suis pas optimiste. Pas tellement... Mais bon, je suis d'un pessimisme acceptable. Je suis désespéré, mais pas triste."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.