Jean Lassalle, en retard pour un match de rugby se gare sur un passage à niveau

Jean Lassalle, en retard pour un match de rugby se gare sur un passage à niveau
Jean Lassalle au bureau de vote pour le premier tour des élections présidentielles à Lourdios-Ichère le 23 avril 2017.

Jean Lassalle, le politicien béarnais, a fait une nouvelle fois la Une de l'actualité avec une frasque des plus originales. Le quotidien Sud Ouest a rapporté dimanche 20 septembre 2020 que le président du groupe Résistons, en retard pour un match de rugby local, s'est garé en travers d'un passage à niveau.

Le drôle de personnage qu'est Jean Lassalle, que beaucoup ont pu découvrir lors des élections présidentielles en 2017, a de nouveau fait de parler de lui. Il a retardé un train en obstruant la voie ferrée.

Retrouvez Jean Lassalle en VOD dans le documentaire "Un berger et deux perchés à l'Élysée ?" avec Orange.

"Je n'ai pas, mais alors pas du tout pensé au train"

Alors que le député devait se rendre à un match de rugby opposant les équipes locales de l'US Aspoise et le RC Billère Lescar, il a pris un retard conséquent le contraignant à trouver rapidement une place pour se garer. Fort heureusement, pensait-il, il a pu trouver "une place miraculeuse en arrivant". Celle-ci était en fait un passage à niveau : "Je n'ai pas, mais alors pas du tout pensé au train. Et c'est vrai, je me suis garé sur le passage à niveau." Une place de parking, qui a contraint la correspondance entre Oloron et Bedous de s'arrêter en pleine voie en attendant que le véhicule soit dégagé.

Après coup, il reconnaît en effet que "oui, le train ne pouvait vraiment pas passer", rappelant que c'est "involontairement" qu'il a bloqué son passage. Les gendarmes sont venus le chercher dans les gradins. "Ils sont gentiment venus me chercher pour sortir ma voiture. Quand ils m'ont dit ça, ah ! J'étais totalement surpris" déclare-t-il. Il précise aussi la gentillesse avec laquelle les passagers ont appris la nouvelle : "Je me suis platement excusé auprès des passagers. Tout le monde a été très gentil.", il n'a fait l'objet d'aucune amende.

Enfin, il n'a pas non plus manqué de féliciter la bonne étoile qui a suivi l'équipe de ses deux fils, et de rappeler l'issu du match, car "ça a même porté chance à Bedous puisque, juste après, ils ont marqué l'essai de la victoire". Avant de lancer une petite pique : "Soit dit entre nous, si j'avais un chauffeur comme beaucoup d'homologues de mon rang, ça n'arriverait pas". Sacré Jean Lassalle !

Vos réactions doivent respecter nos CGU.