Jane Birkin revient sur ses violentes disputes avec Serge Gainsbourg

Jane Birkin revient sur ses violentes disputes avec Serge Gainsbourg
Jane Birkin à la première de "La Promesse de l'Aube" à Paris, le 12 décembre 2017.

Mina Levy

Le jeudi 4 octobre 2018, Jane Birkin était l'invitée de Léa Salamé sur France inter. L'occasion pour elle d'en dévoiler davantage sur son livre "Munkey Diaries", notamment son amour passionnel mais aussi ses violentes disputes avec Serge Gainsbourg.

De 1957 à 1982, Jane Birkin a tenu un journal intime, qu'elle adressait à sa peluche, Munkey et lui confiait tous les détails de sa vie : de son enfance aux hommes qui ont partagé sa vie. C'est le 3 octobre 2018 que la chanteuse a publié ses mémoires, avec des extraits de ce journal intime dans lequel elle s'exprime notamment sur sa relation avec Serge Gainsbourg .

"J'ai écrasé sur lui une cigarette"

Lorsque Léa Salamé a révélé un passage dans lequel Jane Birkin affirme avoir reçu quelques claques de Serge Gainsbourg, la chanteuse a rétorqué : "J'ai écrasé sur lui une cigarette. J'ai fait autant. J'ai envoyé une tarte à la crème, c'était à ne pas faire. Il était très digne parce que les morceaux de tartes sont tombés mais il n'a pas fait de gestes stupides."

Et de continuer : "Il y a eu beaucoup de crises. J'en ai eu marre d'être sa chose. Quand j'ai fait le Bataclan, il m'a dit 'Tu vas faire un effort, quand même ?', j'ai dit 'Non, je vais m'habiller comme un garçon'." Elle conclut, en faisant référence à leur rupture définitive en 1980 : "Serge je l'ai gardé dans ma vie, ma tête, mon coeur, dès que je suis partie je savais que j'allais le regretter."

Si Jane Birkin a révélé un côté sombre et violent de leur amour, la journaliste de France Inter a pourtant évoqué la fin surprenante du premier tome : En 1981, alors en couple avec Jacques Doillon et enceinte de sa fille Lou, Jane Birkin avait écrit à l'interprète de La Javanaise : "Dans mes rêves, Serge tu n'es jamais parti. Mon amour est pour toi et pour toujours".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.