Jane Birkin : on lui "donnait des somnifères" quand elle vivait avec John Barry

Jane Birkin : on lui "donnait des somnifères" quand elle vivait avec John Barry
Jane Birkin à la 24e cérémonie des Prix des Lumières de la presse internationale à l'Institut du Monde Arabe à Paris, le 4 février 2019.

Le 3 décembre 2020, Jane Birkin a été interrogée par Vanity Fair à l'occasion de la sortie de son album "Oh ! Pardon tu dormais...", finalement repoussée en 2021 en raison de la crise sanitaire. La chanteuse a alors fait une confidence étonnante sur son mariage avec John Barry.

En 1965, Jane Birkin épousait John Barry, compositeur anglais à qui l'on doit la musique de plusieurs James Bond ou le thème de la série "Amicalement vôtre". De cette union est née deux ans plus tard Kate Berry, sa première fille, décédée tragiquement en 2013. Juste après cette naissance, Jane Birkin a décidé de quitter son époux pour entamer une carrière en France, pays où elle rencontrera Serge Gainsbourg.

"Ne pas dormir la nuit est une chose qui me poursuit"

"Oh ! Pardon tu dormais...", nom du prochain album de Jane Birkin, était déjà le titre d'un film télévisé réalisé par la chanteuse en 1992, mais aussi d'une pièce de théâtre. Interrogée par Vanity Fair à ce propos, la mère de Charlotte Gainsbourg et Lou Doillon a précisé : "Cette histoire d'une personne qui parle à une autre, inerte, dans un lit, ça remonte à loin pour moi." C'est à ce moment-là qu'elle a fait une confidence surprenante et assez inquiétante sur son premier mariage : "À l'époque où je vivais avec John Barry, on me donnait des somnifères pour ne pas que je fasse de bruit lorsque je pleurais. Ne pas dormir la nuit est une chose qui me poursuit depuis l'enfance, depuis que je suis bébé en fait, ça a duré toute ma vie."

Jane Birkin a déjà évoqué ses insomnies dans de précédentes interviews. Le 20 novembre dernier, elle confiait à Marie Claire : "Chez moi, les grandes remises en question sont réservées à la nuit, c'est pour ça que je ne dors pas ! Cette éternelle question qui revient sans cesse : 'Et si j'avais fait autrement ?' Comme si on avait une seconde chance, alors que non. Ce sont des tracasseries qui ôtent le sommeil, d'où - ô bonheur ! -, les somnifères..."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.