Jacques Brel : retour sur les femmes de sa vie

Jacques Brel : retour sur les femmes de sa vie
Jacques Brel sur la scène de L'Olympia à Paris, le 10 novembre 1966.

Marine Cournede

Il y a 40 ans, le monde perdait Jacques Brel. Le chanteur belge, qui affichait un enthousiasme sans bornes face à la vie, était aussi un amoureux des femmes. Retour sur celles qui ont marqué la vie de l'artiste.

Celui qui collectionna les aventures toute sa vie avait dit un jour : "Je n'aime pas beaucoup les femmes car elles sont un peu l'ennemi. Je ne suis pas misogyne mais je me méfie d'elles, profondément. Je me méfie d'elles parce que j'ai horreur de souffrir, d'avoir mal aux dents, et puis ça ne sert à rien..." Pourtant Jacques Brel a connu bon nombre d'idylles... tout en restant marié à la même femme pendant 28 ans.

Thérèse Michielsen dite "la Miche"

C'est en 1950, tout juste âgé de 21 ans que l'interprète d'Amsterdam épouse Thérèse Michielsen, surnommée "la Miche" avec qui il a trois filles : Chantal, France et Isabelle. Trois ans plus tard, Jacques Brel s'envole pour Paris et ce départ marque le début d'une existence ponctuée de relations amoureuses. La Miche, pourtant consciente des incartades de son époux, ne divorcera jamais.

Suzanne Gabriello : "Ne me quitte pas"

En 1955, Jacques Brel entame une liaison avec l'actrice et chanteuse Suzanne Gabriello. Selon les dires de cette dernière, le fameux titre Ne me quitte pas aurait été écrit pour elle peu après son choix de mettre un terme à leur relation en 1961. La raison ? Le chanteur refusait de quitter sa femme.

"Maddly" in love

Après des relations avec Sylvie Rivet (une attachée de presse qui a quitté Serge Gainsbourg pour lui), Annie Girardot et Danièle Evenou, Jacques Brel rencontre l'actrice Maddly Bamy en 1971, avec qui il vivra une idylle jusqu'à sa mort en 1978.

 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.