Isabelle Carré évoque sa tentative de suicide à 14 ans

Isabelle Carré évoque sa tentative de suicide à 14 ans
Isabelle Carré assiste à l'avant-première du film "Le Coeur Régulier" au Mk2 Bibliothèque de Paris, le 21 mars 2016.

Sur les ondes d'Europe 1 samedi 5 septembre 2020, Isabelle Carré est revenue sur une période douloureuse de sa vie. Se livrant à coeur ouvert, la comédienne a raconté comment elle avait tenté de mettre fin à ses jours lorsqu'elle était adolescente et a évoqué son passage dans une unité psychiatrique.

Alors qu'elle n'avait que 14 ans, Isabelle Carré a traversé une période très sombre. Après une tentative de suicide suivie d'un internement en service psychiatrique, la jeune femme a alors découvert sa vocation. Un premier pas vers la sortie de cette phase de mal-être rendu possible grâce à la comédienne Romy Schneider. Une étape déterminante de sa vie que la comédienne a accepté de raconter au micro de l'émission Il n'y a qu'une vie dans la vie sur Europe 1.

Comment Isabelle Carré en est-elle venue à vouloir mettre fin à ses jours ? "La raison la plus déterminante pour tenter de m'effacer de la vie, a été un chagrin d'amour", a-t-elle confié sur Europe 1. Mais ce "chagrin d'amour" n'était pas uniquement d'ordre sentimental. En plus d'avoir eu le coeur brisé par un garçon, la jeune femme avait également dû faire face à une autre désillusion en découvrant qu'elle ne parviendrait pas à réaliser son rêve le plus cher : "Je me rêvais danseuse, mais je n'étais pas douée. Donc je peinais au dernier rang avec des professeurs très sévères. Ce renoncement à la danse classique, qui était vraiment une passion, a été mon premier chagrin d'amour. Et le deuxième, c'était un garçon. Je me suis rendu compte qu'il sortait avec moi à cause d'un pari et pas du tout parce qu'il m'aimait."

Deux déchirements auxquels s'ajoutaient alors des "bouleversements familiaux", et un cocktail explosif qui a poussé l'adolescente à commettre la tentative de suicide qui est à l'origine de son séjour en hôpital psychiatrique.

"Préférer les risques de la vie aux fausses certitudes de la mort"

C'est lors de son passage dans le service psychiatrique de l'hôpital Necker que l'adolescente qu'était alors Isabelle Carré découvre celle qui lui inspirera sa vocation : "J'ai vu pour la première fois, dans une toute petite télé d'un des patients, Romy Schneider dans le film 'Une femme à sa fenêtre'. Elle avait une réplique qui disait : 'préférer les risques de la vie aux fausses certitudes de la mort'". Cette réplique, Isabelle Carré s'est empressée de retranscrire sur l'une des pages du petit carnet où elle notait ses phrases favorites pour s'entraîner à les répéter : "J'ai voulu rejouer ces phrases, mais comment ? En m'inscrivant dans un cours de théâtre." De là est née une carrière qui, bien des années plus tard, permettra à la comédienne d'obtenir en 2003 le César de la meilleure actrice pour son rôle dans "Se souvenir des belles choses".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.