Intervilles sans les vachettes : Nagui donne ses raisons

Intervilles sans les vachettes : Nagui donne ses raisons
Nagui lors de la cérémonie des Molières 2019 à Paris, France, le 13 mai 2019.

Invité sur le plateau de L'instant M sur France Inter, lundi 3 février 2020, Nagui a répondu à la polémique autour du retour d'Intervilles à la télévision.

Alors que l'annonce du retour d'Intervilles avait d'abord enthousiasmé la plupart des téléspectateurs, elle s'est également accompagnée d'une légère polémique. Et pour cause, Nagui - producteur de l'émission - ne souhaite pas que les vachettes, présentes habituellement dans le programme, soient cette fois, de la partie.

Une version sans souffrance animale

Dans ce nouveau format, les vachettes seront absentes du programme. Une annonce choc pour l'Union des villes taurines de France qui, le 21 janvier dernier, a rapidement lancé un appel au boycott. "L'UVTF demande aux villes taurines de France de ne pas participer à Intervilles, si la décision d'en exclure les vaches landaises est maintenue. Nos arènes ont fait le succès de cette émission, mais n'en accueilleront pas une version édulcorée stigmatisante pour la culture taurine", pouvait-on lire sur Twitter. Un parti-pris face auquel l'animateur de N'oubliez pas les paroles a répondu sur le plateau de L'instant M, ce lundi 3 février.

"Pendant deux ans, j'ai animé Intervilles et j'ai vu ce qui se passait avec ces animaux. Je n'ai pas envie de reproduire ça et je ne suis pas le seul", a-t-il annoncé. Et de poursuivre au sujet de ses détracteurs : "Ils font ce qu'ils veulent où ils veulent. Il y a un truc qui s'appelle la télécommande et ils pourront regarder ou pas ! (...) Notre intention est d'être extrêmement bon enfant dans cet Intervilles, d'être drôle, d'avoir du dépassement de soi, et de respecter nos traditions françaises que je respecte évidemment, dans la limite du respect de la souffrance animale."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.