Ingrid Chauvin : "secrète, rêveuse", elle se confie sur son adolescence

Ingrid Chauvin : "secrète, rêveuse", elle se confie sur son adolescence
Ingrid Chauvin lors du 59ème festival de la Télévision de Monte-Carlo à Monaco, le 15 juin 2019.

Depuis 2017, Ingrid Chauvin s'invite tous les soirs à partir de 19h chez les Français dans la série quotidienne "Demain nous appartient". Dans une interview accordée à Télé Star lundi 19 avril 2021, l'actrice, qui incarne Chloé Delcourt, s'est confiée sur son adolescence et l'importance de la famille.

Depuis quatre ans, Ingrid Chauvin incarne le rôle de Chloé Delcourt dans la série quotidienne "Demain nous appartient" diffusée sur TF1. Un personnage voué à ses trois enfants qui semble avoir des similitudes avec l'actrice, qui fait de son fils Tom sa priorité. Interviewée dans le dernier numéro de Télé Star paru en kiosque ce lundi 19 avril, la comédienne s'est confiée sur l'adolescente qu'elle était et ce besoin de se ressourcer en famille : "Hyper sage, calme, secrète, rêveuse. Je ne me souviens pas avoir fait de crise d'adolescence. Dès que je le pouvais, j'allais chez mes grands-parents pour être en pleine nature avec les animaux."

"Tous les jours, je fonce le chercher à l'école"

Depuis qu'elle a fondé la sienne, il est donc hors de question pour Ingrid Chauvin de faire passer son fils en second plan : "Dans la vie, avant toute chose, je suis Maman. Tom, c'est ma priorité. Je m'organise autour de lui. Je peux refuser des projets si ça perturbe trop notre quotidien, voire arrêter de travailler s'il le faut. Tous les jours, je fonce le chercher à l'école et je suis avec lui à cent pour cent jusqu'à ce qu'il s'endorme. Après, je redeviens comédienne et je bosse mes textes." Une maman qui a choisi ses priorités et qui semble épanouie, comme elle l'a expliqué il y a quelque temps sur son compte Instagram, après l'annonce des fermetures des écoles : "J'avoue être aux anges d'avoir réussi à libérer du temps, très prochainement seule avec mon fils et je compte bien le savourer pleinement", avant de terminer son message avec une note solidaire, pour celles et ceux qui n'ont pas cette opportunité : "Mes pensées à tous celles et ceux qui n'ont pas cette chance."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.