Ingrid Chauvin : sa décision post-confinement pour protéger son fils Tom

Ingrid Chauvin : sa décision post-confinement pour protéger son fils Tom
Ingrid Chauvin et son mari Thierry Peythieu à la 21ème édition des NRJ Music Awards au Palais des festivals à Cannes, le 9 novembre 2019.

Au cours d'une interview accordée à Télé-Loisirs, la star de "Demain nous appartient" a partagé sa décision de ne pas remettre son petit Tom, 4 ans, à l'école le 11 mai 2020.

Depuis l'annonce du gouvernement indiquant que "la majorité des écoles rouvriront le 11 mai", les parents d'élèves s'inquiètent pour leurs enfants. Si beaucoup hésitent à remettre leurs bambins à l'école, d'autres à l'instar d'Ingrid Chauvin, d'Élodie Gossuin ou de Booba, sont fermes sur leur choix : il est hors de question d'exposer les petits à tout risque éventuel.

"Ma décision est prise depuis très longtemps"

Après une fausse couche, puis la perte leur premier bébé, Jade, en 2013, Ingrid Chauvin et son mari Thierry Peythieu, ont vécu un miracle en 2016. Le petit Tom est né, après des années de moments très compliqués pour le couple. Aujourd'hui âgé de 4 ans, le petit garçon est comme tous les élèves français, confiné chez lui avec ses parents. Et alors que l'école doit reprendre le 11 mai, sa maman, n'est pas prête à laisser son petit miracle, y retourner. Un choix qu'elle a expliqué à Télé-Loisirs. "Ma décision est prise depuis très longtemps. J'avais même déjà déscolarisé mon fils 15 jours avant la fermeture des écoles. Il est hors de question que je le mette en danger ou qu'il nous mette en danger. Ils sont tout petits, c'est impossible de contrôler les gestes barrières avec des enfants en maternelle", a-t-elle raconté.

L'actrice conseille à ses abonnés de suivre sa démarche : "J'ai la chance inouïe d'avoir quelqu'un à domicile qui s'occupe de mon enfant et quand je pourrai retourner travailler, s'occupera de mon fils. Mais ce n'est pas le cas de tout le monde. Mais quand c'est possible, que quelqu'un peut gérer les enfants, je n'ai qu'une envie c'est de leur conseiller de garder les enfants à la maison." Une décision partagée par bon nombre d'internautes.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.