Ingrid Chauvin délivre un message bouleversant pour la journée des femmes

Ingrid Chauvin délivre un message bouleversant pour la journée des femmes
Ingrid Chauvin au photocall de "Demain nous appartient" lors du 59ème festival de la Télévision de Monte-Carlo à Monaco, le 15 juin 2019.

Actrice et maman épanouie, Ingrid Chauvin se bat quotidiennement pour les causes qui lui tiennent à coeur. Lundi 8 mars 2021, en l'honneur de la journée internationale des droits des femmes, la comédienne s'est emparée de son compte Instagram pour transmettre un message fort et important à ses abonnés.

À l'heure où de plus en plus d'accusations d'incestes, de viols ou de violences conjugales font surface, Ingrid Chauvin a décidé de faire entendre sa voix sur les réseaux sociaux. Révoltée, la maman de Tom a tenu a rappeler à ses fans que trop d'inégalités entre hommes et femmes subsistent dans notre société actuelle. "Aujourd'hui, encore dans certains pays du monde, y compris en France, les femmes subissent toujours des violences et des inégalités. Ces violences prennent différentes formes : conjugales, familiales, esclavage moderne, exploitations, traditions néfastes, et s'expriment par des sévices physiques, sexuels et psychologiques", a-t-elle d'abord commencé en légende d'une photo d'elle postée en noir et blanc.

Un combat de tous les jours

En l'honneur de la journée internationale des droits des femmes, Ingrid Chauvin s'est donc exprimée librement, sans tabous, et a affirmé que les violences contre les femmes étaient "l'une des violations des droits humains les plus répandues dans le monde et pourtant les moins reconnues". À 47 ans, celle qui essaie activement d'adopter un enfant s'inscrit ainsi dans la lignée d'une grande campagne de sensibilisation aux droits de la femme, portée par le hashtag #RegardeMoiBien et menée de front par de nombreuses autres artistes comme Julie Gayet, Nadège Beausson-Diagne, Amel Bent, Claudia Tagbo, Chloé Jouannet ou encore Aure Atika. "Le viol et la violence conjugale, physique ou psychologique représentent un risque plus grand que le cancer, les accidents de la route, la guerre et le paludisme réunis...", conclut-elle.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.