Homophobie dans les stades : Stéphane Bern réagit

Homophobie dans les stades : Stéphane Bern réagit
Stéphane Bern lors du Bal de la Rose à Monaco, le 30 mars 2019.

Léandro Carvalho

Invité sur le plateau de C à Vous mercredi 11 septembre 2019, Stéphane Bern a déploré aux côtés de la ministre des Sports, Roxana Maracineanu, la régularité des chants homophobes dans les stades.

Dès le premier lancé de ballon de la saison de football en Ligues 1 et 2, certains chants à caractère homophobe se sont fait entendre dans les gradins. Des chansons proférées par les supporters et à propos desquelles les arbitres ont désormais le droit d'agir, en interrompant les matchs. Une initiative encouragée par de nombreuses célébrités comme Antoine Griezmann et la ministre des Sports, Roxana Maracineanu.

Reçu dans l'émission C à Vous, mercredi 11 septembre, Stéphane Bern n'a pas hésité à s'exprimer sur le sujet. "Je pense que c'est terrible d'en être encore là", s'est lamenté l'animateur. Et de poursuivre : "La loi doit s'appliquer. Les propos racistes, antisémites et homophobes sont condamnables dans notre pays. Il faut donc les condamner." Face aux mesures qui ont été mises en place, l'animateur de France 2 a même affirmé que la France n'avait "rien à envier aux talibans d'Afghanistan de ce point de vue-là".

Un avis qui ne fait pas l'unanimité

Mardi 10 septembre, Noël Le Graët, président de la Fédération française de football, avait fait polémique à la suite de ses opinions sur le sujet. Il racontait à nos confrères de franceinfo qu'il avait demandé aux arbitres de ne plus interrompre les matchs en cas de chants ou banderoles homophobes. Une position que la ministre des Sports avait jugé "erronée".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.