Hélène Ségara raconte le harcèlement scolaire vécu par son fils

Hélène Ségara raconte le harcèlement scolaire vécu par son fils
Hélène Ségara en concert à la Fête du Kiosque à Croix dans le nord de la France, le 13 septembre 2019.

Être "fils de" ou "fille de" peut avoir beaucoup d'avantages, mais parfois, ce sont les inconvénients qui prennent le dessus. À l'occasion de la Journée nationale de lutte contre le harcèlement scolaire, le 5 novembre 2020, Hélène Ségara était invitée sur le plateau de l'émission Je t'aime etc. La chanteuse a révélé que son fils, Raphaël, a subi de nombreuses brimades à l'école, en raison de la notoriété de sa mère.

"Il est arrivé à un stade où il ne voulait plus du tout qu'on sache que j'étais sa mère dans l'école", a d'abord déclaré la chanteuse de 49 ans. À l'époque, Hélène Ségara venait de sortir son tube Il y a trop de gens qui t'aiment et rencontrait un succès fulgurant. Une période extrêmement difficile pour le jeune Raphaël qui a dû subir les pressions de ses camarades de classe. À tel point que le garçon ne voulait même plus être vu en compagnie de sa maman. "Il ne voulait plus être associé à moi. Il me demandait de ne plus venir le chercher à la sortie (...)", a révélé la chanteuse.

"Il avait peur d'avoir des ennuis"

Malheureusement, les pressions ne se sont pas arrêtées là et Raphaël a même été poussé au vol. "Un jour, un garçon lui a dit 'Demain, tu vas aller dans la chambre de ta mère et si tu vois une bague, tu me la ramènes.' Et il avait pris une de mes bagues ! Je m'en suis aperçue bien entendu. Il a fallu que je lui demande 'Où est passée cette bague ?'", raconte Hélène Ségara. Et de conclure : "Il ne voulait pas lâcher le morceau, il avait peur d'avoir des ennuis". Dans la foulée, Hélène Ségara a dévoilé avoir été elle-même harcelée par un jeune homme lorsqu'elle n'était encore qu'une enfant. Un harceleur qui s'était finalement avéré être un enfant battu... Preuve qu'il ne faut pas se fier aux apparences, même si rien n'excuse le harcèlement, quel qu'il soit.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.