Hélène de Fougerolles sur sa fille autiste : "Elle n'est pas handicapée mentale"

Hélène de Fougerolles sur sa fille autiste : "Elle n'est pas handicapée mentale"
Hélène de Fougerolles au village lors des internationaux de tennis de Roland-Garros à Paris, le 8 juin 2018.

C'est une Hélène de Fougerolles bouleversante qui a témoigné dans Sept à Huit, le 14 février 2021. Pour la première fois en 17 ans, la comédienne a évoqué Shana, sa fille autiste. Elle a notamment expliqué les difficultés rencontrées pour accepter, et faire accepter, la différence de son enfant.

Hélène de Fougerolles avait, jusqu'ici, toujours gardé secrète cette partie de sa vie. Mais à 47 ans, celle qui a joué dans la série "Coup de foudre à..." a décidé de s'exprimer dans un livre, "T'inquiète pas, maman, ça va aller", à paraître le 24 février prochain. Avant cela, c'est face à Audrey Crespo-Mara dans Sept à Huit que l'actrice a parlé de sa fille autiste. Elle s'est notamment souvenue du diagnostic posé brutalement par un pédopsychiatre parisien : "Il me dit que si un enfant ne verbalise pas à l'âge de cinq ans, il ne parlera certainement jamais, qu'elle risque d'être psychotique, schizophrène à l'adolescence (...) Il me dit qu'elle est 'foutue', devant la petite, qui comprend. Ce n'est pas un légume."

"Elle est différente, elle est géniale"

Pendant des années, Hélène de Fougerolles a eu du mal à accepter la différence de son enfant. D'autant plus que le corps médical lui avait dit qu'elle pouvait en être la cause en étant une "mauvaise maman". Aujourd'hui encore, "il y a certains mots, comme le handicap mental, qui ne passent pas". "C'est quelque chose que je n'arrive pas à encaisser. Je trouve que c'est réducteur de dire handicapé ou déficient mental. On ne parle pas de la magnifique intelligence émotionnelle, l'empathie, la gentillesse, la bonté, le coeur de ces personnes-là", a-t-elle souligné. Et la comédienne de marteler : "Ma fille n'est pas handicapée mentale, elle est différente, elle est géniale, vraiment. Ils ne le voient pas, c'est leur problème."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.