Hélène de Fougerolles blessée par des propos terribles sur sa fille autiste

Hélène de Fougerolles blessée par des propos terribles sur sa fille autiste
Hélène de Fougerolles au photocall du festival international du film de La Rochelle, le 14 septembre 2018.

Ce mercredi 31 mars 2021, Hélène de Fougerolles était l'invitée de 6 à la maison. La comédienne en a profité pour évoquer les propos blessants des médecins à l'égard de sa fille, diagnostiquée autiste.

Auteure du livre "T'inquiète pas, maman, ça va aller", sorti le 24 février dernier, Hélène de Fougerolles se livre sans filtre sur le spectre de l'autisme de sa fille, Shana. Ce mercredi 31 mars, sur le plateau de 6 à la maison, la comédienne est revenue sur des paroles blessantes des médecins qui ont à l'époque posé le diagnostic.

Anne-Élisabeth Lemoine, touchée par l'ouvrage, témoigne : "Il y avait du déni parce que vous refusiez aussi d'entendre un discours médical que vous jugiez agressif, que vous jugiez violent. Si ce trouble autistique a été diagnostiqué à 13 ans, vous entendez des phrases du genre 'elle va devenir psychotique ou schizophrénique' votre fille de 5 ans, ou alors 'elle est foutue'. Ce sont des choses qu'on vous assène en rendez-vous parce que c'est elle qui vous console et qui est presque plus forte que vous dans ces circonstances-là." Ce à quoi l'ancienne partenaire de Tomer Sisley dans la série "Balthazar" a répondu : "On met des mots qui sont parfois un peu froids et un peu brutaux comme 'elle est handicapée mentale' ou 'elle est déficiente mentale'. Moi je la vois comme quelqu'un qui a des particularités, mais parfois exceptionnelles."

Hélène de Fougerolles offre un nouveau départ pour sa fille

Maintenant que Shana s'apprête à avoir 18 ans, Hélène de Fougerolles est sur le point de monter un joli projet avec la comédienne Hélène Médigue, vue dans la série "Plus Belle La Vie", qui a créé Les Maisons de Vincent. "Nous cherchons un lieu pour monter une maison de Shana dans le Sud où je m'installe. Elle accueillera 7 à 10 adultes", avait-elle déclaré dans les colonnes du Parisien le 18 février dernier, avant d'annoncer plus tard sur Instagram qu'elle avait trouvé le lieu idéal.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.