Guy Bedos : son fils Nicolas raconte comment il a voulu l'aider à mourir

Guy Bedos : son fils Nicolas raconte comment il a voulu l'aider à mourir
Guy Bedos au Salon du Livre de Mouans-Sartoux, le 8 octobre 2016.

Guy Bedos s'est éteint le 28 mai 2020 suite à une longue maladie. Fervent défenseur de l'euthanasie, alors que la question fait débat dans notre pays, l'humoriste avait maintes fois revendiqué son droit à mourir. Dans un texte bouleversant publié le 12 mai 2021 dans L'Obs, son fils - l'écrivain et réalisateur Nicolas Bedos - raconte comment il a aidé son père à partir.

Guy Bedos voulait mourir. Souffrant d'une lourde maladie, proche d'Alzheimer, l'humoriste l'avait fait savoir à plusieurs reprises dans les médias. Ce droit de choisir sa mort, il le revendiquait également dans son engagement auprès d'associations qui défendent le droit à l'euthanasie. Une cause partagée par son fils, Nicolas Bedos, qui se confie ce 12 mai dans L'Obs et qui raconte comment il a lui-même aidé son père à partir.

"Je me revois sur mon scooter, me rendant à la pharmacie pour acheter la mort de l'homme que j'aime le plus au monde"

L'auteur évoque l'agonie de son père : "Il ne sort plus de son lit, ses mains sont devenues si fines qu'on a peur de les briser sous le poids des baisers." Le médecin, qui avait juré d'aider Guy Bedos à mourir, juge son état insuffisant pour entamer la procédure. Par une connaissance, Nicolas Bedos se fait prescrire un médicament pour abréger la souffrance de son père, devenue insupportable. "Je me revois sur mon scooter, me rendant à la pharmacie pour acheter la mort de l'homme que j'aime le plus au monde" raconte-t il. Mais il ne se servira jamais de ce médicament. Le médecin décide d'attendre encore. Guy Bedos décédera le jour suivant, après que son état se soit suffisamment dégradé pour qu'on accepte enfin de l'aider à mourir.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.