Guillaume Depardieu : sa mère raconte sa plongée dans la drogue

Guillaume Depardieu : sa mère raconte sa plongée dans la drogue
Gérard, Elisabeth et leur fils Guillaume Depardieu lors d'une représentation au profit du Sida, le 17 décembre 1997.

Fabien Gallet

Le 13 octobre 2018 marquera les dix ans de la mort du fils du célèbre acteur. À cette occasion, sa mère, Élisabeth Depardieu, est revenue pour le magazine Gala sur ses addictions.

C'est en 2008 que Guillaume Depardieu est emporté par une pneumonie foudroyante contractée en Roumanie lors d'un tournage. Dix ans ont passé et sa mère en profite aujourd'hui pour dresser son portrait dans les pages du magazine Gala en kiosque mercredi 10 octobre 2018. Elle y aborde ses talents, son accident survenu en 1995 - lequel lui coûtera sa jambe droite après avoir contracté deux staphylocoques dorés au cours de pas moins de 17 interventions chirurgicales -, ses qualités mais aussi ses démons. Parmi eux, son addiction à la drogue. Une dépendance survenue pendant ses études.

Entre drogue et musique

"Quand Guillaume était à l'École Normale de Musique de Paris, il était si doué qu'on lui a recommandé une personne pour lui donner des cours", explique Élisabeth Depardieu avant de révéler : "C'est cette personne qui lui a fait connaître la drogue." Le jeune homme de l'époque ne conçoit alors pas son art sans les stupéfiants. "Pour lui, la musique était mêlée à ça. Il en avait autant peur qu'envie. Donc ç'a été très compliqué et très long pour lui de se défaire de son addiction pour aller seulement vers la musique", ajoute l'ex-femme de Gérard Depardieu.

Pour autant, Élisabeth Depardieu est convaincue que son fils n'était pas fasciné par les poètes maudits, et n'avait pas de tendance à l'autodestruction. "Je ne le crois pas. Selon moi, il pensait qu'il devait traverser des tas d'épreuves pour être à la hauteur, qu'il devait être un aventurier", conclut-elle.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.