Guillaume Canet a failli perdre son père, victime d'un infarctus

Guillaume Canet a failli perdre son père, victime d'un infarctus
Guillaume Canet lors de la soirée des révélations des César 2019 au Petit Palais à Paris, le 14 janvier 2019.

Marine Cournede

Dans une interview accordée au magazine Lui, l'acteur a fait une triste confidence sur l'infarctus qui a touché son père, alors que lui-même n'était encore qu'un enfant.

À l'occasion de la sortie en salle de son film "Nous finirons ensemble", le 1er mai 2019, Guillaume Canet s'est livré dans les colonnes du magazine Lui. Il évoque la suite des "Petits mouchoirs", mais aussi son enfance marquée par l'infarctus de son père.

En parallèle d'une carrière cinématographique au beau fixe, honoré par le César du Meilleur réalisateur en 2006 pour son film "Ne le dis à personne", l'acteur coule des jours heureux au côté de Marion Cotillard et de leurs deux enfants, Marcel et Louise. Mais s'il s'épanouit aujourd'hui au sein d'une famille unie, cela n'a pas toujours été le cas. En effet, il révèle que ses parents se sont séparés alors qu'il n'était encore qu'un enfant. "Quand j'avais 10 ans, mon père a quitté ma mère. Je lui ai dit, comme un adulte aurait pu le faire : 'Si tu passes cette porte, t'es plus mon père.'"

"Un père qui peut disparaître d'un moment à l'autre"

L'acteur poursuit : "Il est sorti quand même et il a fait un infarctus derrière. Donc niveau culpabilité..." Heureusement, son père est toujours en vie, mais Guillaume Canet ne peut s'empêcher de regretter cette dernière phrase, lancée avant le drame. Il confie avoir toujours peur pour lui : "Il est encore là aujourd'hui, après des infarctus, des cancers, etc... Mais j'ai quand même passé une grande partie de ma vie avec un père qui peut disparaître d'un moment à l'autre."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.