Grégory Lemarchal : comment il a révélé sa maladie aux élèves de la Star Academy

Grégory Lemarchal : comment il a révélé sa maladie aux élèves de la Star Academy
Grégory Lemarchal en concert à Lausanne, le 23 mai 2006.

Il y a presque 17 ans, Grégory Lemarchal remportait la quatrième édition de la Star Academy malgré la mucoviscidose. Invitée dans l'émission d'Évelyne Thomas sur Non Stop People, Karima Charni, ancienne candidate du célèbre télé-crochet, est revenue sur sa rencontre avec le "petit prince" et sur la façon dont il a lui-même annoncé sa maladie.

"Moi je l'ai rencontré de manière différente des autres, a d'abord commencé la jeune femme. Avant l'émission on est caché à l'hôtel pendant quatre ou cinq jours pour les répétitions. J'entendais un monsieur qui n'arrêtait pas de tousser dans la chambre d'à côté. Et je disais à la nounou : 'Mais faut pas que je le croise lui. Je ne vais pas tomber malade cinq jours avant mon premier prime'." En effet, à ce moment-là, Karima Charni et tous les autres candidats ignorent totalement qu'un garçon gravement malade fait partie de la promotion...

"Il était formidable"

"On est très protégés, on ne sait pas qui sont les candidats qui vont être à nos côtés. En fait, c'est ma nounou qui me l'a dit. Elle m'a dit : 'Dans ta saison, les rumeurs sont vraies, il y a un garçon qui est malade et il est dans la chambre juste à côté'. Donc c'était comme ça ma première découverte de Greg", continue-t-elle. Interloquée, Karima Charni profite des premières répétitions pour chercher des yeux celui qui pourrait bien être "physiquement malade", en vain... "Quand le 3 septembre 2004 (...) il se met à chanter Tous les cris les SOS, on se regarde tous et on se dit 'Bon bah merci d'être venus, c'était sympa...' Il était formidable !", assure-t-elle avec un tendre sourire aux lèvres.

C'est finalement dans le bus, direction le château, que Grégory Lemarchal annonce sa maladie à ses camarades. "Ça s'est fait assez naturellement. Il est venu s'asseoir sur mes genoux dans le bus (...) Et il nous dit : 'Je vais vous raconter ma maladie, ce que je vis, ce que je subis au quotidien et s'il vous plaît, on arrête d'en parler après'. (...) Il nous a tout expliqué et c'était terminé", conclut la jeune femme.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.