Gilbert Rozon accusé d'agression sexuelle : le verdict est tombé

Gilbert Rozon accusé d'agression sexuelle : le verdict est tombé
Gilbert Rozon lors de la première du spectacle "Florence Foresti, Juste pour Rire" au Palais des sports de Paris, le 24 septembre 2008.

Fin 2017, Gilbert Rozon faisait l'objet de plusieurs plaintes pour agression sexuelle. Trois ans après le début de cette affaire judiciaire, le procès de l'ancien membre du jury de l'émission La France a un incroyable talent vient de prendre fin. Verdict ? L'accusé est acquitté, mais la juge a toutefois précisé que sa décision ne l'innocentait pas totalement.Mardi 15 décembre 2020, la justice canadienne a rendu son verdict dans l'affaire opposant Gilbert Rozon à l'une des plaignantes qui l'accuse d'agression sexuelle : le producteur bénéficie d'un acquittement. Dans les colonnes de 20 Minutes, on apprend que "la juge Mélanie Hébert a jugé que le procès ne permettait pas de conclure à la culpabilité de l'accusé" mais qu'elle aurait néanmoins nuancé ce verdict en précisant que le témoignage de la victime présumée serait "plus plausible que celui de l'accusé". Ulcérée par l'issue de ce feuilleton judiciaire, la plaignante a fait le choix de sortir de l'ombre et de dévoiler son identité aux médias pour exprimer publiquement sa déception.

"Je suis un autre exemple des limites du système de justice en matière de violence sexuelle"

Dans la salle d'audience, elle a détaillé comment Gilbert Rozon aurait tenté de l'embrasser de force avant d'essayer de la déshabiller. Elle a raconté comment elle se serait réveillée, découvrant l'homme allongé sur son corps, et expliqué que non consentante, elle aurait cédé afin de "pouvoir passer à autre chose". Elle s'appelle Annick Charette. Elle avait 20 ans au moment des faits présumés, et à l'issue du procès l'opposant au fondateur du festival Juste pour rire, elle a pris la parole pour la première fois face aux médias canadiens présents à la sortie du tribunal : "Ce mardi 15 décembre va rester un jour sombre pour toutes les victimes d'agressions sexuelles au Québec. Je pense que je suis un autre exemple des limites du système de justice en matière de violence sexuelle."

Gilbert Rozon, qui affirme quant à lui s'être réveillé face à Annick Charette "assise à califourchon" sur lui, lui imposant une relation non consentie, a été acquitté au bénéfice du doute. Une décision qui va à l'encontre de la condamnation requise par le représentant du ministère public, qui avait jugé la version de l'accusé "absurde", rappellent nos confrères de 20 Minutes. La juge Mélanie Hébert a cependant précisé que "ce verdict d'acquittement ne signifie pas que les incidents reprochés ne se sont pas produits" et que la version de l'accusation serait selon elle "plus plausible" que celle de Gilbert Rozon.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.