Gérard Depardieu : ses confessions sur la mort dans Sept à Huit

Gérard Depardieu : ses confessions sur la mort dans Sept à Huit
Gérard Depardieu à la conférence de presse de "Saint Amour" pendant le 66ème festival international du film de Berlin, le 19 février 2016.

Gérard Depardieu s'est entretenu avec Audrey Crespo-Mara dans Sept à Huit, dimanche 11 octobre 2020. L'occasion pour l'acteur, naturalisé russe en 2013, de se confier sur la mort, lui qui l'a connu avec la disparition de son fils aîné Guillaume. Quelques jours après la sortie de son livre "Ailleurs", le comédien avoue préférer "attendre" la mort.

L'incroyable comédien qui incarna Obélix dans trois versions cinématographiques des aventures d'Astérix, et qui y est allé de ses petits conseils pour le prochain interprète du personnage Gilles Lellouche, s'est confié à la femme de Thierry Ardisson. Gérard Depardieu était l'invité de l'émission de TF1 présentée par Harry Roselmack Sept à Huit, dimanche 11 octobre 2020. L'homme libre qui "n'a aucun filtre", comme Audrey Crespo-Mara le définit, sait que "vieillir, on ne peut pas y échapper".

"Vieillir, on ne peut pas y échapper"

Le père de Julie, Roxanne, Jean et Guillaume Depardieu était au centre de cet entretien douze ans après la mort de ce dernier, le 13 octobre 2008, et quelques jours après la sortie de son livre "Ailleurs". Marqué par le deuil avec la disparition de l'ancienne compagne de Guillaume Depardieu, Élise Ventre, l'acteur qui campa Cyrano de Bergerac en 1990 commence par parler de la vieillesse : "On ne peut pas y échapper". Et de continuer : "Il n'y a rien de déshonorant quand tu vas dans des Ehpad. Avant, il n'y avait pas d'Ehpad, avant les vieux restaient dans le village. Mais moi si un gamin me met dans un Ehpad, je me barre."

Gérard Depardieu, le "géant, un gargantua, un hédoniste lettré et talentueux", comme l'introduit Harry Roselmack pose ensuite la question rhétorique à Audrey Crespo-Mara : "Pourquoi veux-tu que j'ai peur de la mort ?". L'indomptable monstre du cinéma français assume cette fatalité : "Plus t'en as peur, plus elle s'approche de toi, plus c'est douloureux. Il vaut mieux attendre. Assumer une éternité ? Quelle chiotte !"

Vos réactions doivent respecter nos CGU.