Gérard Depardieu "ne se sent pas responsable" de la mort de son fils

Gérard Depardieu "ne se sent pas responsable" de la mort de son fils
Gérard Depardieu évoque la mort de son fils.

Roxane Centola

À l'occasion de la promotion de son nouveau film avec Isabelle Huppert, Valley of Love, Gérard Depardieu se confie dans une longue interview croisée avec sa co-star, pour le magazine Télérama. L'acteur, qui incarne un père endeuillé dans le film de Guillaume Nicloux, revient sur un événement qui a marqué sa vie et qui le relie à son personnage : la mort de son fils, Guillaume Depardieu.

À coeur ouvert tout au long de cet entretien, Gérard Depardieu revient sur de nombreux points marquants de sa vie personnelle. Que ce soit son enfance ou la mort de son fils, il dit tout. À propos de ce dernier, il confie notamment : "La déchirure de l'âme que Guillaume manifestait dans son disque posthume, le premier et le dernier, est proche effectivement de celle de Michael (son fils dans le film). Bien sûr, j'y ai pensé constamment. Mais Guillaume n'avait pas le type de blessure de ce Michael, qui tient beaucoup selon moi à son homosexualité mal vécue, mal acceptée".

Si l'acteur s'était, jusqu'à présent, peu exprimé sur la disparition de son fils, il confie cette fois : "Guillaume a choisi sa vie, il a choisi sa mort. Je ne me sens pas responsable. Evidemment, je n'étais pas assez là. Mais si je l'avais été, avec ce que je suis, est-ce que ça aurait vraiment changé les choses ? Je ne sais pas... J'ai eu un énorme chagrin. Guillaume ne me quitte pas".

Présente lors de l'interview, Isabelle Huppert avoue avec timidité que les deux acteurs n'ont pas discuté de la mort de Guillaume Depardieu, sur le tournage du film : "Aucun de nous n'a jamais évoqué Guillaume pendant le tournage. On y pensait tout le temps, mais on n'osait pas. Ç'aurait été mal venu. Déplacé. On s'est tus...". En attendant que le public puisse découvrir le film sur grand écran, Gérard Depardieu et Isabelle Huppert se déplaceront à Cannes, où Valley of Love est en compétition cette année.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.