Frédéric François clame son amour pour sa femme : "Celle dont je rêvais"

Frédéric François clame son amour pour sa femme : "Celle dont je rêvais"
Frédéric François et sa femme Monique lors d'un concert à l'Olympia à Paris, le 21 mars 1994.

Jeudi 12 mars 2020, Frédéric François était l'invité de Daphné Bürki dans Je t'aime etc. Dans cette émission qui parle d'amour, le chanteur a déclaré sa flamme à sa femme, Monique.

Sa femme Monique, Frédéric François l'aime à l'italienne. Depuis 1970, les deux tourtereaux sont inséparables : "Elle me suit à la trace." Lors de leur rencontre, il explique à Daphné Bürki que c'est elle qui a pris les devants : "Je jouais de la guitare sur un muret et elle, elle travaillait dans une usine. Ce jour elle nettoyait devant chez elle et elle est venue vers moi. C'est la première fois qu'une femme s'intéressait à moi (...) Elle a été ma première fois." Sans aucun doute, le chanteur a trouvé son âme soeur : "C'est quelqu'un de particulier, c'est la femme dont je rêvais."

"Nous sommes des piliers pour soutenir notre famille"

Un couple sans faille qui perdure malgré des moments difficiles, comme lorsque Monique a failli perdre la vie : "Elle est tombée sur les dalles de la terrasse. Résultat fracture ouverte, le pied quasiment sectionné, ça a été une vision d'horreur." Il précise ensuite : "J'étais sur le terrain de tennis. Je nettoyais et j'entendais une enfant qui hurlait. Je me suis dit que ce n'était pas possible. J'ai déposé mon filet et je me suis rendu compte que le cri venait de chez moi. J'ai vu ma femme avec le pied, bouh, c'était affreux. Je lui ai dit que ce n'était pas grave et qu'elle n'avait presque rien. J'ai appelé l'ambulance, cinq minutes après ils n'étaient toujours pas là. Il y avait du sang partout. Ils sont finalement arrivés et ça s'est bien passé."

Pour conserver leur longévité, les parents de Gloria, Vincent, Victoria et Anthony font en sorte que "chaque moment qui passe soit important". "On ne hausse jamais la voix pour des choses qui n'en valent pas la peine parce que le temps qui nous est donné file trop vite. Nos sentiments sont devenus plus forts grâce aux enfants. Nous sommes des piliers pour soutenir notre famille. Il faut qu'ils nous voient comme des modèles", conclut Frédéric François.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.