Françoise Hardy : "Vivre une autre vie ne m'a pas effleurée"

Françoise Hardy : "Vivre une autre vie ne m'a pas effleurée"
Archive de François Hardy, cliché immortalisé au cours de l'année 1989.

Plus d'un mois après la parution de son ouvrage "Chansons sur toi et nous" aux Éditions des Équateurs, Françoise Hardy a accepté de donner une interview à ce sujet pour Télé 7 Jours, mercredi 21 avril 2021.

Questionnée sur son existence très médiatisée de star de la musique, la spécialiste des morceaux de variété mélancoliques s'est dite fière de son vécu jusqu'à aujourd'hui : "Vivre une autre vie ne m'a pas effleurée. J'ai toujours pensé que j'avais eu beaucoup de chance, à commencer par celle d'avoir un mari (Jacques Dutronc, ndlr) et un fils exceptionnels (Thomas Dutronc, ndlr), et aussi celle d'avoir un petit don pour repérer les bonnes mélodies et écrire de bons textes qui touchent un certain public." Tout en ajoutant spontanément un mot à l'égard de son joli minois qui a affolé les années yéyé : "Avoir un physique télégénique est également une chance, mais on n'a aucun mérite à ça !"

"L'âme retourne là d'où elle était venue mais enrichie par tout ce que sa vie lui a enseigné"

Celle qui ne saurait pas affirmer sa préférence pour l'un de ses titres de son répertoire ("C'est impossible de vous répondre, il y en a tout de même beaucoup (...) Peut-être la chanson Je suis de trop ici."), en a profité pour revenir sur ses déclarations récentes sur la mort, et plus particulièrement l'euthanasie. Françoise Hardy croit fermement en la libération de âmes : "Je crois en effet que quand le corps physique a fait son temps, il rend l'âme qui retourne là d'où elle était venue mais enrichie par tout ce que sa vie lui a enseigné. J'en sais un peu plus sur l'amour et j'ai appris que le discernement est la priorité des priorités. Que sans un discernement suffisant, on peut faire beaucoup de mal autour de soi en général, à ceux qu'on aime en particulier. Mais j'espère avoir appris d'autres choses aussi qui ne viennent pas pour l'instant à mon esprit d'escalier."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.